Réponse aux pressions inflationnistes croissantes

Réponse aux pressions inflationnistes croissantes
Réponse aux pressions inflationnistes croissantes

L’indice moyen des prix à la consommation (IPC) au cours des quatre premiers mois de 2024 a augmenté de 3,93 % par rapport à la même période de l’année dernière, un niveau presque égal à la limite inférieure de l’objectif d’inflation annuel de 4 % à 4,5 %.

>> Banque mondiale : le Vietnam devrait surveiller de près son taux d’inflation

>> Il faut être vigilant dans la gestion des politiques monétaires

>> Les résultats du Vietnam dans la maîtrise de l’inflation sont très appréciés

>> Le Vietnam fait preuve de proactivité face aux pressions inflationnistes

>> Le PM appelle à davantage d’efforts pour stimuler une nouvelle force de croissance

Dans un supermarché à Ninh Thuân (Centre).
Photo : VNA/CVN

Nguyen Thi Huong, directrice générale du Bureau général des statistiques (GSO), a déclaré que malgré la forte pression des fluctuations des marchés internationaux et nationaux, l’inflation avait été contrôlée au cours des quatre premiers mois de cette année. Toutefois, les pressions inflationnistes constitueront l’un des problèmes notables pour le reste de 2024.

Selon les économistes, d’ici la fin de l’année, les pressions inflationnistes devraient s’accentuer car elles sont influencées par de nombreux facteurs.

La compétition stratégique entre grands pays, les conflits dans certaines zones sensibles et l’instabilité croissante en mer Rouge sont des risques potentiels, a déclaré l’économiste Nguyên Bich Lam.

De plus, les prix mondiaux des matières premières sont à des niveaux élevés alors que la situation économique reste compliquée. En outre, le taux de change Dong/USD devrait continuer à subir des pressions croissantes dans un avenir proche.

Dans le même temps, l’ajustement des prix des services d’éducation et de santé et la mise en œuvre de politiques de réforme salariale créeraient des pressions sur l’inflation. Les programmes gouvernementaux de soutien à la reprise économique et le décaissement des investissements publics stimuleront la demande de certaines matières premières…

Pour contrôler l’inflation dans des limites fixées, l’Office général des statistiques recommande au gouvernement de contrôler soigneusement les prix des matières premières pour contrer l’impact de l’inflation psychologique. Dans le même temps, il est nécessaire de mettre en œuvre une politique monétaire flexible et harmonieuse afin de contrôler les taux de change et les taux d’intérêt. Le gouvernement devrait également envisager de promouvoir des mesures de soutien budgétaire pour réduire le fardeau des coûts pesant sur les entreprises, favorisant ainsi la croissance économique…

VNA/CVN

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dangote tenté par une cotation de sa raffinerie dans la City
NEXT Prendre congé avant le 31 mai, une règle dépassée ? – .