Le candidat au conseil d’administration retire sa candidature

Le candidat au conseil d’administration retire sa candidature
Le candidat au conseil d’administration retire sa candidature

Zurich (awp) – Helmut Bösiger, l’un des candidats de l’actionnaire de référence Newlat au conseil d’administration de Hochdorf, s’est retiré des élections un jour avant l’assemblée générale du producteur laitier en difficulté.

M. Bösiger, qui faisait partie des six nouveaux candidats proposés par l’italien Newlat, a invoqué “un plan de restructuration bâclé” du groupe transalpin, dans un message de l’investisseur soleurois envoyé à l’agence AWP. Ce dernier estime notamment que le projet est « trop unilatéralement orienté vers les intérêts de Newlat ». Pour preuve, la vente la semaine dernière par la société italienne d’une participation de 1,2% dans Hochdorf avec “un bénéfice substantiel”, a-t-il relevé.

Newlat, qui détient actuellement 9,7% du groupe lucernois, “n’a pas jugé utile jusqu’à présent de réagir à mes remarques et propositions d’amélioration du plan de restructuration”, a insisté Helmut Bösiger, concluant “à en tirer les conséquences et à retirer (sa) candidature”. ». Ce dernier souhaite toutefois rester disponible pour un poste d’administrateur indépendant et, s’il est élu, restructurer rapidement le prêt hybride.

Des producteurs de lait récalcitrants

Début mai, Newlat a proposé de renouveler l’ensemble du conseil d’administration de Hochdorf en élisant six nouveaux membres lors de l’assemblée générale de mercredi. La présidence serait confiée à Angelo Mastrolia, auquel s’ajouteraient Eduardo Montuori, Giuseppe Mastrolia, Benedetta Mastrolia, Fabio Fazzari et donc Helmut Bösiger, désormais non candidat, aux postes d’administrateurs.

La Fédération des producteurs de lait de Suisse centrale (ZMP), qui détient 18% du transformateur laitier, se montre également récalcitrante. ZMP considère que le remplacement complet de l’organe de surveillance n’est « pas approprié ». D’autre part, l’organisation montre son soutien à toutes les propositions de l’actuel conseil d’administration.

Newlat souhaite notamment investir jusqu’à 80 millions de francs suisses pour remettre l’entreprise sur les rails. Le plan de relance fera l’objet d’une présentation détaillée mercredi.

Les difficultés de Hochdorf ont commencé en 2016 avec le rachat de la majorité du spécialiste de l’alimentation infantile Pharmalys, participation revendue en 2019 à son ancien propriétaire Amir Mechria, premier actionnaire de Hochdorf (20%), en perte. pertes. Plusieurs plans de réorientation commerciale, notamment l’expansion sur le marché chinois, ont échoué.

al/jh

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 30 km/h, indispensable à la coexistence voiture-vélo
NEXT AIG bat les estimations de bénéfices grâce à une souscription solide