Un tweet énigmatique fait grimper GameStop de plus de 90 % à Wall Street

Un tweet énigmatique fait grimper GameStop de plus de 90 % à Wall Street
Descriptive text here

La Bourse de New York a entamé lundi une semaine importante dans le vert en termes de données économiques sur le front de l’inflation et des dépenses de consommation aux Etats-Unis.

L’index Dow Jones avancé de 0,33%, Nasdaqà dominante technologique, a gagné 0,40% et le S&P500 a augmenté de 0,25% en début de séance.

Mais parmi les valeurs de la Bourse de New York, GameStop connaît certainement la hausse la plus impressionnante en ce début de semaine. La chaîne de magasins de jeux vidéo a connu une hausse impressionnante de plus de 70 % en seulement un mois à la Bourse de Wall Street, sans raison fondamentale évidente.

L’envolée du titre GameStop : la victoire des petits investisseurs contre les géants de Wall Street

Toutefois, cette hausse sur le mois est presque anecdotique par rapport à l’ouverture des marchés ce lundi. La société a vu ses actions augmenter de 99 % quelques minutes après l’ouverture du marché.

L’explication de cette hausse serait liée à un nouveau message publié sur le réseau social X par Keith Gill, aussi appelé « Roaring Kitty » par les investisseurs particuliers. Ce tweet est le premier depuis trois ans.

Keith Gill a été une figure centrale de la hausse des actions mèmes, avec ses vidéos et ses publications provoquant une frénésie commerciale sur les actions GameStop en 2021.

Le vendeur de jeux vidéo avait alors été la cible des « shorters », des spéculateurs pariant sur la chute du titre, et avait été sauvé par de nombreux petits investisseurs, comme Keith Gill, qui avait réussi un exploit face aux traders les plus cyniques. Ce qui explique la forte volatilité du titre en 2021-2022.

Le tweet de Keith Gill a clairement ravivé l’enthousiasme pour GameStop.

“Dumb Money” : l’histoire de GameStop, ces milliers d’anonymes qui ont fait trembler Wall Street

Réservation réglementée

La Commission européenne a annoncé lundi que la plateforme néerlandaise de réservation d’hôtels Booking était désormais soumise à de nouvelles règles de concurrence plus strictes imposées dans l’UE à une poignée de géants de la « technologie ». Le titre Booking a perdu 0,41% à Wall Street.

Le pétrole en baisse

Les prix du pétrole ont légèrement augmenté lundi, portés par les nouvelles frappes ukrainiennes contre les infrastructures énergétiques russes.

Le baril de Brent avance de 0,88% à 83,51 dollars et le baril de WTI américain de 0,64% à 78,77 dollars le baril vers 13h35 GMT.

L’euro a pris 0,32% à 1,0806 dollars pour un euro.

LE Bitcoin a pris 2,47% à 62.783 dollars.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Binance a un remède contre les millions de dollars volés par des escroqueries par empoisonnement d’adresse
NEXT Atteindre la neutralité carbone en 2050