TotalEnergies assigné en justice jeudi par une coalition d’actionnaires

TotalEnergies assigné en justice jeudi par une coalition d’actionnaires
TotalEnergies assigné en justice jeudi par une coalition d’actionnaires

Le refus de TotalEnergies de soumettre au vote des actionnaires une résolution demandant la séparation des fonctions de directeur général et de président du conseil d’administration sera contesté jeudi en référé en audience au tribunal de commerce de Nanterre.

La procédure de référé, action judiciaire d’urgence, vise à obtenir “dès que possible” l’enregistrement du projet de résolution, initialement rejeté, via un « mesure injonctive » du tribunal. La décision pourrait être rendue le même jour que l’audience, ou plus vraisemblablement dans les jours qui suivront, selon le conseil des actionnaires Vermeille&Co.

Une coalition d’actionnaires revendiquant la propriété «0,9%» du capital de TotalEnergies avait soumis un projet de résolution, purement consultatif, qui vise « mettre fin au cumul des fonctions de président et de directeur général » de la compagnie. Elle entendait conserver Patrick Pouyanné, qui cumule actuellement les deux fonctions, dans son poste de directeur général.

Un « obstacle à la démocratie actionnariale ».

Le conseil d’administration a refusé fin avril “à l’unanimité” de l’inscrire à l’ordre du jour de l’Assemblée générale, prévue le 24 mai, huit jours après l’audience du tribunal. « L’unité du pouvoir de direction et de représentation de la société s’inscrit dans un contexte d’équilibre des pouvoirs particulièrement bien régulé », avait-il justifié. La coalition de 19 actionnaires, conduite par la Fondation Ethos et coordonnée par le Forum pour l’investissement responsable, a dénoncé une « un obstacle à la démocratie actionnariale ».

La coalition d’actionnaires a contesté cette décision devant le tribunal de commerce de Nanterre, qui a autorisé une audience de référé, prévue jeudi à partir de 16 heures. TotalEnergies a « pris note » la volonté d’engager une procédure référée et « expliquera au tribunal les raisons juridiques et de bonne gouvernance qui ont conduit à » au refus d’inscrire la résolution à l’ordre du jour, a indiqué la société dans un communiqué.

Le conseil d’administration de TotalEnergies a voté en septembre dernier la reconduction de Patrick Pouyanné pour un quatrième mandat de trois ans, que les actionnaires doivent encore approuver fin mai.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le réservoir était fermé, en route vers la première réaction nucléaire
NEXT gaz découvert sur le permis Loukos Onshore