Métier, sommelier en huile d’olive – .

ENTREPRISE. L’entreprise Olives et gourmandises fête ses 10 ans. Pour l’occasion et pour souligner la Fête des Mères, la propriétaire géorgienne Catherine Veilleux a lancé un guide express gratuit de recettes et de conseils pour les mamans occupées. Son métier, sommelier en huile d’olive.

Il y a dix ans, ces huiles – pour la plupart importées – n’étaient pas aussi connues qu’aujourd’hui. Mme Veilleux y a vu une opportunité d’affaires, mais surtout, elle a développé une passion pour les huiles d’olive et les vinaigres balsamiques au fil de ses voyages en Europe. Au lieu de visiter les vignobles, elle a visité les oliveraies. En 2019, elle s’est rendue en Toscane – qui abrite une célèbre Académie de l’huile d’olive – pour suivre une formation de sommelière en huile d’olive.

« Durant une semaine intensive, on nous apprend la chimie de l’huile d’olive, comment la cuisiner, reconnaître les défauts de cette huile et distinguer la qualité des huiles. Nous avons visité des moulins pour connaître tout le processus de pressage et de transformation des olives », explique la femme d’affaires.

Catherine Veilleux a ouvert ses deux boutiques en 2014, une à Saint-Georges et l’autre à Lévis. Il proposait une gamme d’huiles d’olive aromatisées et de vinaigres balsamiques.

Pivot stratégique

Quatre ans plus tard, elle fait un pivot stratégique en fermant ses deux magasins pour se concentrer uniquement sur l’expansion de son réseau de distribution et de vente en ligne afin de rejoindre une clientèle plus large qui vient du Québec, de l’Ontario, de l’Ouest canadien et du Nouveau-Brunswick. Cette décision a permis à Olives et gourmandises de répondre à la demande croissante de sa clientèle et de rendre disponible sa gamme de produits en bouteille dans différents points de vente à travers le Québec. Ses produits sont majoritairement importés du Portugal, d’Espagne et d’Italie.

« Je suis présent sur les réseaux sociaux et j’ai des campagnes de récolte de fonds. De plus, j’achète tout en gros et je mets mes produits en bouteille. Pour ce faire, des normes doivent être respectées. Je suis régi par l’Agence canadienne de l’alimentation qui est très restrictive et stricte : des gens viennent inspecter pour vérifier si j’ai de la vraie huile d’olive et si l’identification des étiquettes respecte le produit. Faire partie de l’Agence me permet de vendre mes produits partout au Canada », ajoute Beauceronne.

Lancement d’un guide pour la Fête des Mères

Pour célébrer les 10 ans de son entreprise et souligner la fête des Mères, Mme Veilleux a lancé un guide gratuit de 18 pages contenant 8 recettes ainsi que des conseils pour mieux utiliser les huiles d’olive et les vinaigres balsamiques de l’entreprise. Le public peut le télécharger sur le site Internet de l’entreprise.

« Je suis fier de notre parcours d’adaptation et de croissance. En tant que cinquième génération d’une famille d’entrepreneurs, j’ai toujours été animé par la passion de créer et d’innover, mais également conscient que, tôt ou tard, l’entreprise aurait besoin d’une relève. Je suis reconnaissante de pouvoir poursuivre cette aventure avec ma fille Sabrina », mentionne fièrement Mme Veilleux.

  • Depuis 2021, Catherine Veilleux et sa fille Sabrina Paré sont copropriétaires de l’entreprise. (Photo gracieuseté de Sabrina Paré)

  • Catherine Veilleux est sommelière en huile d’olive depuis 2019. (Photo gracieuseté de Sabrina Paré)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les produits reviennent après plus d’un an ! – .
NEXT Vetropack présente son plan social au personnel de St-Prex – rts.ch