Les TPE et PME résistent à la crise

Les TPE et PME résistent à la crise
Les TPE et PME résistent à la crise

Hausse du prix des matières premières et des taux d’intérêt, baisse des nouvelles constructions, le secteur immobilier, au sens large, (agences immobilières, notaires, architecture, bâtiment) connaît depuis 2023 une crise polymorphe qui pénalise son activité. . Selon la Banque de France, le nombre de défaillances d’entreprises a augmenté de 36,9% en un an dans la construction et de 41,4% dans les activités immobilières. Toutefois, en matière d’emploi, la situation est plus mitigée qu’il n’y paraît.

En se concentrant sur l’évolution des suppressions et des créations d’emplois au cours de l’année 2023, l’étude réalisée par le Cercle Perspectives Init auprès de 11 090 TPE/PME de ces secteurs révèle de nombreuses disparités de situations, que ce soit entre types d’entreprises, entre secteurs ou entre secteurs. Régions. Cercles Perspectives est un think tank regroupant les 19 plus grands cabinets comptables de France.

« Alors que l’année 2023 a été marquée par une crise sans précédent pour l’ensemble du secteur immobilier, notre étude démontre une résilience globale de l’emploi des TPE-PME, qui ont privilégié la réaffectation de leurs ressources humaines alors même que les plus grands acteurs du secteur secteur mène des plans de restructuration. » souligne Antoine de Riedmatten, Président du Cercle Perspectives et Président du Directoire d’In Extenso.

Une réallocation des ressources pour faire face à une crise immobilière sans précédent

Sur l’ensemble du panel de 11 090 entreprises interrogées, un constat ressort : ce sont les entreprises de 5 salariés ou plus qui ont connu le plus grand turnover, que ce soit en termes de suppressions d’emplois (33% des répondants) ou en termes d’embauches (40% des entreprises interrogées). répondants). Ces entreprises disposent en effet des moyens d’une forme d’agilité pour réaffecter leurs ressources internes vers des activités plus dynamiques.

Dans la construction par exemple, de nombreuses TPE et PME ont recentré leurs efforts sur la rénovation plutôt que sur la construction neuve.

Si les TPE intermédiaires de cette répartition (2 à 4 salariés) semblent à l’équilibre, puisque 24 % des répondants ont supprimé des emplois et 25 % en ont créé, il n’en va pas de même pour les plus petites structures, liées à l’activité indépendante ou avec un seul salarié, qui ont pour l’instant gelé les embauches, en attendant une reprise du marché (+3%). Situées en bout de chaîne de sous-traitance, elles sont souvent les premières impactées par les variations du marché.

Au total, les TPE-PME du secteur immobilier ont supprimé presque autant d’emplois (26%) qu’elles en ont créé (25%). Face aux transformations du marché, la moitié d’entre elles ont dû adapter la structure de leurs ressources humaines.

Suppressions d’emplois dans le notariat : un signal d’alarme ?

Hausse des taux d’intérêt, insolvabilité des acheteurs… le fort ralentissement des transactions immobilières a fortement pénalisé l’activité des études notariales disposant d’un département immobilier important, notamment dans les zones les plus urbaines, et a conduit 42% d’entre elles à réduire leurs effectifs.

Le secteur de la construction a été fortement impacté par la baisse des nouvelles constructions, qui a conduit 27% des TPE-PME à devoir soit procéder à des licenciements, soit faire face à des démissions, soit proposer des ruptures contractuelles… qui ont cependant été globalement compensées, pour 25% d’entre elles, par une réallocation des ressources humaines vers des activités plus porteuses comme la rénovation énergétique.

En pleine crise, les Hauts-de-France et le Grand Est continuent de recruter

Les régions où l’emploi dans le secteur de l’habitat se porte le mieux sont les Hauts-de-France et le Grand Est, où 31% et 33% des entreprises interrogées déclarent avoir créé des emplois. Dans ces régions, le dynamisme du secteur a été porté notamment par l’implantation de nouveaux sites industriels (giga usine à Dunkerque par exemple). Toutefois, le déclin de la construction de nouveaux logements suscite de vives inquiétudes dans la plupart des régions.

Méthodologie

Le baromètre a été réalisé sur la base des données collectées par les 19 cabinets comptables membres du Cercle Perspectives, sur un échantillon de 11 090 TPE-PME. La consolidation des données a été réalisée par le cabinet d’études INIT.

Ces TPE-PME couvrent les secteurs du notaire, de l’immobilier, de la construction et de l’architecture, dans les proportions suivantes.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Internet. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.D’ACCORD

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV gagnants et perdants du 24 mai
NEXT Le manager de Binance ne se sent pas bien pendant son procès