Un Apple Store américain vote en faveur d’une grève

Un Apple Store américain vote en faveur d’une grève
Un Apple Store américain vote en faveur d’une grève

Les salariés syndiqués d’un magasin Apple américain ont voté samedi en faveur d’une éventuelle grève, qui serait la première dans une enseigne du groupe technologique aux Etats-Unis.

« Le vote montre la frustration des salariés face à des problèmes non résolus sur le lieu de travail. La date d’un éventuel arrêt de travail sera déterminée par l’IAM CORE (la branche locale du syndicat, NDLR)», a déclaré le syndicat IAM dans un communiqué.

Les salariés de cet Apple Store, basé à Towson, une ville de la périphérie de Baltimore dans le Maryland, avaient déjà réalisé une première historique en juin 2022, en votant pour former un syndicat, ce qui n’était jamais arrivé dans un magasin américain du fabricant d’iPhone. .

Ils ont depuis rejoint les rangs de l’IAM (qui représente principalement des techniciens), et leur branche négocie un nouveau contrat professionnel avec Apple.

Le vote de samedi « fait suite à plus d’un an de négociations avec la direction d’Apple qui n’ont pas abouti à des solutions satisfaisantes sur des questions clés pour [nos] membres», a expliqué le syndicat dans un communiqué mercredi.

Les discussions ont notamment buté sur « l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, les horaires imprévisibles qui perturbent la vie personnelle et les salaires qui ne reflètent pas le coût de la vie dans la région », selon l’IAM.

Le magasin de Towson compte environ 100 employés. Quelque 98 % des votants étaient en faveur d’un arrêt de travail, selon un représentant syndical.

« Le vote d’aujourd’hui […] envoie un message clair à Apple», ont déclaré samedi les membres d’IAM CORE, cités dans le communiqué.

La grève pourrait avoir lieu avant la prochaine réunion de négociation, prévue le 21 mai.

Apple cultive soigneusement une image polie, incarnée physiquement par ses magasins luxueux. Un piquet de grève devant l’un d’entre eux nuirait à son image de marque, et serait une première aux Etats-Unis.

L’entreprise n’a pas immédiatement répondu à une sollicitation de l’AFP samedi.

La vague syndicale américaine née dans quelques entrepôts d’Amazon pendant la pandémie de Covid-19 s’est étendue à d’autres groupes, notamment Starbucks et d’autres chaînes, mais aussi un peu à Apple.

Les employés d’un autre magasin de l’entreprise californienne, dans le New Jersey, ont voté samedi contre la syndicalisation, selon Bloomberg.

Le syndicat auquel ils auraient pu adhérer, le CWA, a déposé mercredi une plainte contre Apple auprès de l’agence pour le droit au travail, le NLRB.

Il accuse le groupe de tentatives d’intimidation. Le NLRB a reçu de nombreuses plaintes contre Apple, régulièrement accusé de tenter de décourager ses travailleurs de se syndiquer.

En France, en septembre dernier, près d’un quart des salariés des magasins Apple se sont mis en grève le jour du lancement mondial de l’iPhone 15, pour réclamer une augmentation de salaire au moins égale à l’inflation.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «Je pensais que je rêvais»
NEXT Emmanuel Macron demande à Totalenergies de clarifier son projet d’introduction à la Bourse de New York