ils dénoncent les pratiques de la banque qui financeraient un « écocide »

ils dénoncent les pratiques de la banque qui financeraient un « écocide »
ils dénoncent les pratiques de la banque qui financeraient un « écocide »

Un groupe de militants a mené samedi une bagarre devant une agence bancaire de BNP Paribas Fortis à Louvain, dans le Brabant flamand, pour dénoncer les liens entre la multinationale et l’industrie des énergies fossiles. Les militants ont tenté de convaincre les passants de retirer leur argent de cette banque « qui finance l’écocide et le génocide ».

L’action est venue de plusieurs ONG, dont l’organisation environnementale Extinction Rebellion, le groupe d’action louvaniste pour la Palestine, Grands Parents pour le Climat, Greenpeace et Fairfin.

Les militants ont pratiqué le « Die-in », une action collective de protestation symbolique au cours de laquelle ils s’allongent sur la voie publique pour représenter les victimes de l’écocide et du « génocide en cours à Gaza », que la banque finance indirectement, selon eux.

« Après l’accord de Paris sur le climat, BNP Paribas n’a pas progressivement supprimé ses investissements dans l’industrie des énergies fossiles. Au contraire, cela les a augmentés», souligne Hadewijch Verhenne, responsable de la communication. « En six ans, l’entreprise a investi près de 166 milliards de dollars dans des sociétés de combustibles fossiles. C’est une catastrophe : la banque BNP contribue ainsi à l’écocide », affirme-t-elle.

Les manifestants ont également souligné le rôle joué par BNP Paribas Fortis dans le conflit dévastateur de la bande de Gaza. “La BNP investit dans British Petroleum et dans la société italienne Eni”, a déclaré Mme Verhenne. « Israël a délivré à ces deux sociétés une licence d’exploration gazière au large de la côte de Gaza. Le jeu est truqué. De cette manière, BNP Paribas Fortis parraine un génocide.»

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV quel coût aux 100 km, quel prix pour un plein ? Nos chiffres pour faire les bons calculs
NEXT la voiture électrique qui bouge (Test)