La compagnie pétrolière américaine ExxonMobil condamnée à payer 725 millions de dollars pour le cancer d’un ancien employé

La compagnie pétrolière américaine ExxonMobil condamnée à payer 725 millions de dollars pour le cancer d’un ancien employé
La compagnie pétrolière américaine ExxonMobil condamnée à payer 725 millions de dollars pour le cancer d’un ancien employé

LLe géant américain du pétrole et du gaz ExxonMobil a été condamné par un jury de Pennsylvanie (est) à verser 725 millions de dollars d’indemnisation à un ancien employé atteint d’une forme rare de leucémie, selon un document judiciaire rendu public vendredi.

« Verdict du jury en faveur des plaignants et contre le défendeur, ExxonMobil, pour un montant de 725,5 millions de dollars », indique succinctement le site Internet du tribunal de Pennsylvanie, précisant que 725 millions de dollars avaient été accordés à Paul Gill et 500 000 dollars à son épouse Diane.

Le groupe pétrolier a indiqué, dans un communiqué transmis à l’AFP, qu’il entendait “épuiser tous les recours disponibles”. “C’est un verdict irrationnel que nous demanderons au tribunal d’annuler avant qu’il ne soit finalisé”, a répondu ExxonMobil, se disant “confiante” de gagner son appel.

Lire aussi
Salomé Saqué : « Le problème, c’est que les politiques ne s’adressent pas aux jeunes »

Paul Gill, 67 ans, souffre d’une leucémie myéloïde aiguë (LAM) diagnostiquée en 2019. Il s’agit d’un cancer rare du sang et de la moelle osseuse. Il affirme que cela a été causé par le nettoyage quotidien de pièces de véhicules à mains nues et avec de l’huile et des solvants alors qu’il travaillait comme mécanicien dans une station-service Mobil à Philadelphie entre 1975 et 1980, selon un communiqué du cabinet Waters, Kraus, Paul. et Siegel, l’une des deux sociétés qui représentaient le couple Gill.

Ils ont lancé des poursuites en 2020 contre ExxonMobil – née de la fusion d’Exxon et Mobil en novembre 1999 –, accusée de ne pas avoir prévenu le mécanicien « des risques connus » de cancer liés à l’inhalation et à la manipulation du benzène contenu dans les produits pétroliers, poursuit le communiqué. armoire.

“ExxonMobil savait depuis des décennies que le benzène provoquait le cancer, mais ils n’ont pas prévenu le public, ni pris les précautions les plus élémentaires pour le protéger”, a relevé Patrick Wigle, l’un des avocats de ce cabinet, cité dans le communiqué.

Lire aussi
Personne ne se soucie vraiment de savoir si le pétrole disparaît

Au terme d’une journée de délibérations faisant suite à un procès d’une semaine, dix jurés sur douze se sont prononcés jeudi en faveur des plaignants. La décision a été rendue publique vendredi.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV le tram 10 entrera en service le 23 septembre
NEXT Les actions de Zenova s’envolent en devenant fournisseur officiel du NHS