Après deux ventes en deux semaines, Hydro-Québec prévoit d’autres ventes d’actifs

Hydro-Québec a annoncé vendredi une deuxième vente d’actifs en moins de deux semaines et d’autres pourraient bientôt suivre.

• Lire aussi : 30 millions de dollars d’aide à Hitachi : “Ça sent la privatisation partielle”, dénonce un syndicat

• Lire aussi : L’investissement de près de 775 millions de dollars d’Hydro dans Innergex a perdu plus de la moitié de sa valeur

• Lire aussi : Great River Hydro : Une première année coûteuse pour Hydro

L’entreprise publique va céder ses 45% restants dans son ancienne filiale TM4, qui fabrique des moteurs électriques, à l’Américain Dana pour un montant qui reste à déterminer.

«Les parties doivent maintenant s’entendre sur la juste valeur marchande de cet actif afin de finaliser la transaction», a déclaré Hydro.

« C’est une entreprise à forte croissance. Au début, c’était déficitaire, mais maintenant c’est rentable et c’est pourquoi nous pensons que le moment est venu [pour vendre]», a expliqué le directeur financier d’Hydro-Québec, Maxime Aucoin.

« Je trouve ça dommage, TM4, car c’est une expertise qui risque de disparaître. Il y a un risque que cela disparaisse. Ils peuvent déménager. Nous n’avons plus un mot à dire», soutient Pierre Langlois, consultant et auteur en mobilité électrique.

Fin avril, Hydro a également confirmé la vente de ses activités d’essais haute tension, situées à Varennes, au géant japonais Hitachi, qui a reçu une aide de 30 millions $ du Québec dans le cadre de ce dossier.

Laboratoire d’essais haute tension d’Hydro-Québec à Varennes.

Photo FRANCIS HALIN

« Évaluer certaines activités »

Vendredi, le géant de l’électricité a indiqué vouloir concentrer ses efforts sur son « plan d’action 2035 », qui prévoit une augmentation de sa production et un renforcement de son réseau. Résultat : d’autres ventes d’actifs sont à prévoir.

« Notre plan est très ambitieux et pour le réaliser, nous devons nous concentrer sur notre cœur de métier et les investissements nécessaires, de l’ordre de 150 à 180 milliards de dollars. Nous évaluons donc certaines activités spécifiques, périphériques et limitées qui ne sont pas du tout liées à notre mission fondamentale», a indiqué Caroline Des Rosiers, porte-parole de l’entreprise publique.

Hydro-Québec détient des participations dans une dizaine de filiales (dont Hilo, EVLO ainsi que le producteur américain Great River Hydro) et d’entreprises indépendantes, dont le producteur québécois Innergex.

En 2018, Dana a pris le contrôle de TM4 en rachetant 55 % de l’entreprise pour 165 millions de dollars. Depuis cette date, Hydro “a investi plus de 200 millions de dollars supplémentaires pour maintenir sa participation de 45%” dans TM4, a précisé M.moi Des roses.

À Boucherville, le nombre d’employés de Dana TM4 a plus que doublé depuis 2018, passant de 127 à 300, a noté Hydro.


Photo FRANCIS HALIN

Des salariés peu bavards

Vendredi, les salariés n’étaient pas très bavards. «On a appris la nouvelle ce matin», ont affirmé plusieurs d’entre eux, sans vouloir se mêler de l’avenir de l’entreprise en sol québécois.

Des ouvriers interrogés par Le journal prétendait ne rien savoir de plus que ce qui avait été annoncé publiquement.

–Avec la collaboration de David Descôteaux


Dana TM4 est installé dans le secteur industriel de Boucherville.

Jim Kamsickas, PDG de Dana, et Éric Martel, qui était alors grand patron d’Hydro-Québec, au moment de l’annonce de la création de Dana TM4, en 2018.

Photo PIERRE-PAUL POULIN

TM4 en quelques dates

1998 | Fondation de TM4.

1999 | Début de la production de moteurs électriques.

2014 | Début de la production en Chine.

2018 | Dana prend le contrôle de TM4.

2019 | Dana TM4 produit ses 12 000e moteur de bus en Chine.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Infrabel s’équipe de caméras dotées d’intelligence artificielle, comment fonctionnent-elles ? – .
NEXT bientôt la sortie du tunnel pour la ligne B ?