C’est officiel, même si TotalEnergies quitte Paris pour Wall Street, le titre sera toujours éligible au PEA des épargnants français

C’est officiel, même si TotalEnergies quitte Paris pour Wall Street, le titre sera toujours éligible au PEA des épargnants français
Descriptive text here
Les origines de TotalEnergies remontent au 28 mars 1924, avec la création de la Compagnie Française des Pétroles (CFP), cotée à la Bourse de Paris en 1929.
HJBC – stock.adobe.com

Le géant français de l’énergie envisage d’abandonner la Bourse de Paris au profit de celle de Wall Street. Nombre d’épargnants lisant le Figaro Patrimoine et Bourse merveille: quoi Éligibilité au PEA ?

C’est confirmé : même si l’action TotalEnergies changeait de place de cotation principale, et quittait Paris pour New York comme l’envisage la direction, elle resterait éligible au Plan d’épargne en actions (PEA), l’enveloppe fiscale privilégiée des actionnaires français.

L’écriture du Figaro Patrimoine et Bourse a contacté le groupe et la réponse de la direction chargée des relations avec les actionnaires individuels a été sans appel. Tout d’abord, « TotalEnergies restera coté à Paris et comme l’a indiqué notre PDG, le siège social restera établi à Paris » nous sommes confirmés.

Lire aussiDaniel, 85 ans, nous dévoile les placements boursiers qui permettent à son PEA d’afficher 107 000 € de plus-value

Le siège du groupe resterait à Paris

Et particulièrement, « la localisation du siège social dans l’Union Européenne fait que l’action TotalEnergies resterait éligible au PEA, même en cas de changement du lieu de sa cotation principale », on nous le répète. Bref, même si TotalEnergies met le cap sur Wall Street, les épargnants français n’auront pas à « sortir » les actions de leur PEA, comme ils ont dû le faire dans le cas de Shell comme dans celui-là…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 8% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus?

Débloquez tous les objets immédiatement. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cobra lance les premiers fers imprimés en 3D
NEXT Soft power culturel : au-delà du zellige