Prévisions financières | Des événements imprévus coupent les ailes de Transat

Prévisions financières | Des événements imprévus coupent les ailes de Transat
Prévisions financières | Des événements imprévus coupent les ailes de Transat

La pression sur les prix des forfaits, les troubles syndicaux ainsi que les avions cloués au sol en raison de problèmes de moteur coupent les ailes de Transat AT. Le spécialiste du voyage d’agrément est contraint d’abaisser ses objectifs financiers.


Publié à 8h17

Mis à jour à 9h06

En raison d’un « environnement particulièrement volatil », l’entreprise montréalaise a décidé de prendre les devants vendredi et de lancer cet avertissement environ un mois avant la publication de ses résultats du deuxième trimestre.

“Les problèmes opérationnels liés aux moteurs Pratt & Whitney, la dynamique du marché conduisant notamment à des pressions à la baisse sur les prix unitaires de l’air ainsi que les conséquences des menaces de grève syndicale créent un environnement particulièrement volatil”, a déclaré Transat dans un communiqué. une déclaration.

Dans ce contexte, le transporteur aérien et voyagiste ne pourra pas afficher cette année une marge opérationnelle ajustée comprise entre 7,5 et 9%. Au rythme où vont les choses, les investisseurs devraient plutôt s’attendre à un résultat de 5%. Toutefois, la société à l’étoile bleue n’entend plus faire de prévisions concernant sa marge opérationnelle ajustée.

Après l’incertitude provoquée par une menace de grève de ses 2 100 agents de bord plus tôt cette année, un autre conflit de travail attend Transat.

Les 28 régulateurs de vol d’Air Transat – responsables de la préparation des plans de vol, des systèmes de surveillance et des urgences en vol – ont voté à l’unanimité en faveur d’un mandat de grève le mois dernier. Selon l’Association canadienne des régulateurs de vol (CALDA), qui les représente, affirme que la conciliation avec l’employeur n’a pas permis de s’entendre sur un nouveau contrat de travail.

On ne sait toujours pas quand ce débrayage pourrait avoir lieu.

Parallèlement, des problèmes de moteurs chez Pratt & Whitney empêchent Transat d’utiliser un quart de ses Airbus A321LR. Cette situation touche plusieurs transporteurs à travers le monde.

Quatre des 15 A321LR de la compagnie aérienne sont immobilisés au sol en raison de l’usure prématurée des moteurs PW1100G-JM du motoriste américain. Ce nombre devrait passer à six plus tard cette année et à huit en 2025. La compagnie québécoise a loué trois A330 pour atténuer ces turbulences, mais cela fait grimper ses coûts.

Jusqu’à présent, ce manque d’avions a incité Transat à retirer des liaisons sur les marchés intérieurs (Vancouver et Calgary depuis Montréal) et transfrontaliers (de la métropole vers San Francisco et Los Angeles).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les salariés de Safran lancent une grève générale illimitée
NEXT Spotify augmente son abonnement Premium à 11,12 euros par mois pour les Français