« normalisation des ordres » qui passe mal en Bourse

« normalisation des ordres » qui passe mal en Bourse
Descriptive text here

Ferrari a chuté de près de 5% à la Bourse de Milan mercredi, en réaction à la publication des comptes trimestriels du constructeur automobile haut de gamme. Une phrase a notamment retenu l’attention des analystes de Stifel dans le cadre du diaporama diffusé par la direction de l’entreprise lors de la séance pour expliquer les chiffres de fin mars : « Normalisation du carnet de commandes conforme aux attentes « , ceci pendant que ce même carnet de commandes était jugé » solide sur les modèles actuels dans toutes les zones géographiques et couvrant l’année 2025 » lors de la présentation des données du dernier trimestre 2023. Ce qui peut constituer un motif d’inquiétude, cet indicateur étant considéré comme clé dans ce métier par la communauté financière.

Notamment la nouvelle Ferrari 12Cilindri (douze cylindres en italien), construite en deux versions, coupé et roadster (Spider). Présentée en grande pompe lors du dernier grand prix de Formule 1 à Miami, elle est considérée comme la plus belle voiture de sport de l’année 2024 mais ne sera disponible qu’au dernier trimestre de cette année. La voiture n’a donc pas encore pu être commandée sur ces trois premiers mois, ou très peu. L’effet positif de ce lancement ne sera perceptible dans le livre qu’à l’horizon 2026.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mib baissier ; Nexi confirmé comme surperformant
NEXT Près de 500 millions de dollars de primes en jeu pour les médecins de famille