pourquoi Londres est devenue la capitale mondiale du travail à distance

pourquoi Londres est devenue la capitale mondiale du travail à distance
pourquoi Londres est devenue la capitale mondiale du travail à distance

À Londres, plus d’un employé sur cinq n’est pas obligé de se rendre au bureau. Problème : dans d’autres villes, le phénomène inverse se produit. Explications.

Traversons la Manche jusqu’au Royaume-Uni. Pour Londres, précisément. La capitale britannique est également devenue la capitale mondiale du travail à distance… une pratique qui ne cesse de gagner du terrain. Aujourd’hui à Londres, un employé sur cinq n’est plus obligé de se rendre au bureau.

Raisons financières

C’est ce qu’un article de Bloomberg – qui cite une enquête du cabinet de recrutement international Hays. Celle-ci a interrogé 12 000 salariés… Et la tendance est claire. Les cols blancs restent chez eux. De plus en plus. Et en même temps – les offres d’emploi qui excluent le travail à distance – car il en reste évidemment – ​​se font de plus en plus rares… Et il y a un paradoxe : c’est que Londres apparaît comme une « bulle » du télétravail au Royaume-Uni… Puisque ce n’est pas du tout la même histoire dans d’autres villes.

Il y a plusieurs raisons à cela. Le premier est financier. Vivre à Londres coûte cher. Très cher. Et c’est un point sensible puisque de nombreux Britanniques hésitent à s’installer à Londres justement pour cette raison… Les offres d’emploi entièrement à distance sont évidemment plus attractives que d’autres, les candidats ayant la possibilité d’un salaire à Londres sans avoir à supporter les déplacements de la vie personnelle à la vie privée. une vie professionnelle… qui est parfois très longue.

Un phénomène qui compromet l’emploi des femmes

Comme vous le savez, Londres est une très grande ville – infiniment plus grande que Paris et donc ce trajet pour se rendre au travail est d’une importance capitale… « Les candidats veulent s’assurer qu’ils peuvent gagner un salaire à Londres… sans avoir à supporter les déplacements quotidiens et les prix élevés de l’immobilier », analyse Lorraine Twist – directrice chez Hays. A Londres plus qu’ailleurs, le télétravail est LE prix à payer si l’on souhaite recruter…

C’est ce que pense un autre spécialiste – Reed Recruitment –. Cette bulle du télétravail à Londres pourrait poser problème alors que le déclin du travail à distance et du travail flexible s’intensifie dans le reste du pays. Cela pourrait par exemple – nous dit ce spécialiste – compromettre la présence des femmes sur le marché du travail britannique.

Libre et égal devant… le travail à distance

Sujet sensible donc. Ce que les politiques ont pris en compte… Le parti travailliste – qui est également bien placé pour remporter les prochaines élections législatives – s’engage à faire du travail flexible un droit pour tous les salariés, dès leur premier jour de travail, précise-t-il. Bloomberg. Les salariés doivent donc être embauchés et rester libres et égaux en droit au… travail à distance.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un projet de « grande gare » à 100 millions d’euros
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour