L’hôtel Agador à Agadir en vente judiciaire

L’hôtel Agador à Agadir en vente judiciaire
Descriptive text here

Alors que son village voisin de Taghazout voit de plus en plus démarrer de nouveaux projets hôteliers, l’hémorragie de l’offre touristique dans la ville d’Agadir se poursuit à grande vitesse.

Après la fermeture, depuis une quinzaine d’années, de plus d’une vingtaine d’unités hôtelières en raison notamment de difficultés financières, c’est au tour de l’hôtel Caribbean Village Agador d’Agadir d’être mis en vente dans le cadre de la liquidation judiciaire d’Oued. Sahara, la société propriétaire des murs et du fonds de commerce de cette unité trois étoiles située à proximité de la baie d’Agadir.

Lire aussi | Pas d’inauguration du Morocco Mall Marrakech en 2024

En difficulté financière depuis plusieurs années, Oued Sahara faisait l’objet, depuis 2018, d’enchères orchestrées par le tribunal de commerce d’Agadir. Malgré plusieurs tentatives pour sortir de l’ornière, la crise du Covid-19 a porté le coup de grâce à l’hôtel Caribbean Village Agador, qui à son apogée pouvait accueillir près d’un millier de convives grâce à ses 406 chambres et ses diverses installations. comprenant cinq restaurants, un hammam, une salle de fitness, un mini-golf, une discothèque, des salles de jeux et de spectacles, des terrains de sport (tennis, basket, volley, beach volley, pétanque) et une grande piscine. en plein air.

Une situation qui a provoqué une liquidation directe sans passer par la case redressement judiciaire. Il faut dire qu’avec une dette bancaire de plus de 100 millions de dirhams et une reprise d’activité assez timide, la liquidation devenait imminente pour le syndic désigné par le tribunal qui a fixé la date du 18 juin 2024 pour recueillir les offres de reprise de l’entreprise. Hôtel Village Caraïbes Agador.

Lire aussi | Air Arabia augmente la fréquence de ses vols entre Rabat et Agadir

Rappelons que depuis le début des années 2010, plusieurs unités hôtelières d’Agadir ont fermé leurs portes, comme Igoudar, Tagadirt, Manader, Tamlalt, Le Tivoli, Le Palais des Roses, Le Club Med, La Kasbah, l’Hôtel Transatlantique ou la Marina. La dynamique du tourisme marocain au lendemain de la crise du Covid-19 sera-t-elle synonyme d’un renversement de tendance de l’offre hôtelière dans la capitale du Souss ? Les prochaines années nous le diront.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV c’est une mauvaise nouvelle si vous le voyez – .
NEXT Pour la première fois dans le pays, un Apple Store vote en faveur d’une grève