deux projets de décrets précisent plusieurs mesures de la loi

deux projets de décrets précisent plusieurs mesures de la loi
deux projets de décrets précisent plusieurs mesures de la loi

Projets de décrets attendus pour la mise en œuvre de plusieurs mesures de la loi et de l’ANI

Pour rappel, la loi dite « Partage de valeur » a été prise afin de transposer l’ANI relatif au partage de valeur au sein de l’entreprise conclu par les partenaires sociaux en février 2023.

A l’issue du processus parlementaire, la loi a été publiée au Journal Officiel du 30 novembre 2023 (loi 2023-1107 du 29 novembre 2023, JO du 30).

Certaines mesures de la loi ont pu entrer en vigueur immédiatement, mais d’autres ont nécessité des décrets d’application.

En outre, plusieurs dispositions de l’ANI nécessitaient une transposition non pas par voie législative, mais par voie réglementaire.

Après plusieurs mois d’attente, ces décrets sont sur le point d’être publiés. Deux projets de décrets ont été transmis aux partenaires sociaux pour consultation. Ils apportent toute une série de détails attendus.

Il ne s’agit que de projets de textes, qui sont donc encore susceptibles de modifications avant leur publication au Journal officiel.

La liste des précisions apportées par les projets de décrets

Nous décrivons ci-dessous dans leurs grandes lignes les détails fournis par les projets de décrets. Nous publierons un commentaire détaillé sur chacun d’eux dans des articles à paraître dans les prochains jours.

Bonus de partage de valeur (PPV). – Les projets de décrets précisent :

  • les modalités de calcul du seuil de moins de 50 salariés donnant droit au régime d’exonération renforcé ;
  • le délai d’affectation du PPV à un plan d’épargne salariale ou à un plan d’épargne retraite d’entreprise et les modalités d’information du salarié par l’employeur.

Plans d’épargne. – En matière d’épargne salariale et de plan d’épargne retraite d’entreprise, les projets de décrets :

  • établir la liste des labels « fonds vert » qui doivent être proposés par le PEE ;
  • projet d’augmenter le plafond global des cotisations patronales au PEE de 8 % à 16 % du plafond annuel de la sécurité sociale en cas de cotisation patronale unilatérale destinée à l’acquisition d’actions de l’entreprise ;
  • projeter de relever le plafond des versements unilatéraux de l’employeur au PEE au niveau du plafond d’exonération de la PPV lorsqu’il est destiné à l’acquisition d’actions de la société, et d’augmenter le plafond des versements unilatéraux de l’employeur au PERCO ou au PERE-CO dans le cadre du mêmes conditions ;
  • créer 3 nouveaux cas de déblocage anticipé de PEE liés à la rénovation énergétique de la résidence principale, à l’achat d’un véhicule propre et à l’activité de soignant.

Intérêt et participation. – Les projets de décrets précisent notamment :

  • les modalités d’information du salarié sur la possibilité d’avances sur intéressement ou participation ;
  • les modalités de prise en compte des congés paternité et garde d’enfant pour la répartition de la participation, en cas de répartition proportionnelle au salaire.

Plan de partage de valorisation d’entreprise (PPVE). – Pour rappel, le « plan de partage de valorisation d’entreprise est un système optionnel qui peut être utilisé par toute entreprise. Il permet de verser aux salariés, dans un cadre incitatif social et fiscal, une « prime de partage de valorisation d’entreprise » lorsque la valeur de l’entreprise augmente sur une période de 3 ans.

Les projets de décrets précisent les modalités de mise en œuvre du plan de partage de valorisation de l’entreprise, permettant au dispositif d’être opérationnel.

Ils précisent :

  • les modalités de dépôt de la convention PPVE et de contrôle par les organismes de valorisation ;
  • le délai d’affectation de la prime versée au titre du PPVE à un plan d’épargne salariale ou à un plan d’épargne retraite d’entreprise et les modalités d’information du salarié par l’employeur ;
  • les modalités d’information du salarié lors de son départ de l’entreprise à la fin de la durée du PPVE (3 ans) mais avant versement de la prime.

Système expérimental de partage de valeurs dans des entreprises d’au moins 11 salariés non tenus de mettre en œuvre la participation. – Pour rappel, à titre expérimental dès le 1euh Janvier 2025 et pour une durée de 5 ans, les entreprises d’au moins 11 salariés réalisant un bénéfice net fiscal au moins égal à 1% du chiffre d’affaires pendant trois exercices consécutifs et qui ne sont pas tenues de mettre en œuvre la participation devront mettre en place un système de valeur système de partage pour l’exercice suivant.

Les projets de décrets précisent les modalités de calcul du seuil de 11 salariés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette utopie Pagani a fait sensation à la Terra dei Motori de Modène
NEXT Les retraités risquent de rembourser jusqu’à 100 000 euros de chômage