Singapore Airlines commande du carburant durable à Neste

Singapore Airlines commande du carburant durable à Neste
Singapore Airlines commande du carburant durable à Neste

Singapore Airlines sera le premier client de la compagnie pétrolière finlandaise Neste, qui a construit la plus grande usine de production de carburant d’aviation durable (SAF) au monde à l’aéroport de Singapour, ont annoncé lundi les deux sociétés.

Le premier transporteur asiatique a signé un accord avec Neste pour acheter et mélanger 1 000 tonnes de SAF avec du kérosène, qu’il utilisera avec sa branche à bas prix Scoot, selon un communiqué.

Numéro un du secteur, Neste a agrandi l’année dernière une raffinerie à l’aéroport de Singapour-Changi, ce qui en fait, selon ses dires, la plus grande unité de production de SAF au monde, avec une capacité d’un million de tonnes par an.

Le carburant d’aviation durable est fabriqué à partir de déchets et résidus de matières premières renouvelables, permettant de réduire les émissions de CO2 de 80 % par rapport au kérosène conventionnel sur l’ensemble de leur cycle d’utilisation.

Cité dans le communiqué de presse, Alexander Kueper, vice-président de l’aviation durable chez Neste, a déclaré qu’il espérait que cet accord encouragerait « une plus grande adoption du SAF dans la région Asie-Pacifique ».

Singapour a déclaré en février vouloir demander progressivement aux entreprises desservant la cité-État d’utiliser des carburants bas carbone à partir de 2026. Les entreprises devront utiliser du carburant mélangé à 1% de SAF en 2026, une teneur qui augmentera progressivement jusqu’à 3 à 5% d’ici 2030.

Le SAF peut être utilisé directement dans les avions actuels, certifiés pour accepter des mélanges à 50 % en kérosène fossile, et 100 % d’ici 2030. Mais ce carburant bas carbone reste 3 à 5 fois plus cher, et les autorités singapouriennes doivent introduire une surtaxe sur les billets. pour amortir la différence de coût.

L’aviation est responsable de 2 à 3 % des émissions totales de CO2 mais reste l’un des secteurs les plus difficiles à décarboner. L’utilisation de carburants durables est considérée comme une solution essentielle, mais sans doute insuffisante pour couvrir les besoins de tous les avions.

L’objectif de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

/ATS

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Wall Street ouvre en hausse après les derniers indicateurs – 06/05/2024 à 15h42
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour