Wall Street toujours en hausse

Wall Street toujours en hausse
Wall Street toujours en hausse

Vers 16h20, le Dow Jones montait de 0,35%, le Nasdaq de 0,50% et le S&P 500 de 0,58%.

La Bourse de New York a progressé lundi, cherchant à poursuivre la reprise du week-end dernier déclenchée par un ralentissement de l’emploi américain qui laisse présager une fois de plus un atterrissage en douceur de l’économie.

L’indice Dow Jones gagnait 0,35%, le Nasdaq, à dominante technologique, avançait de 0,50% et le S&P 500 grimpait de 0,58%, vers 14H20 GMT.

“La bourse est relativement calme ce matin après avoir terminé la semaine avec un sentiment plus positif sur les perspectives financières des entreprises et l’évolution des taux d’intérêt”, a déclaré Patrick O’Hare de Briefing.com.

Les bourses ont conclu avec enthousiasme vendredi tandis que les créations d’emplois ont ralenti en avril à 175 000 contre 240 000 attendus. Cela semble montrer que la politique monétaire de la Fed avec ses taux élevés réussit à ralentir l’activité, ce qui est favorable à une baisse de l’inflation.

Le Dow Jones a gagné 1,18% vendredi à 38.675,68 points.

L’indice Nasdaq a grimpé de 1,99% à 16.156,33 points et le S&P 500 a avancé de 1,26% à 5.127,79 points.

« Le rapport sur l’emploi ne pourrait pas être meilleur », déclare Bob Schwartz d’Oxford Economics. “Une modération de la croissance de l’emploi, des conditions plus flexibles sur le marché du travail et des gains de salaires plus lents sont exactement ce que le Dr Fed a ordonné pour maîtriser l’inflation”, a ajouté l’économiste.

La communication de la Fed mercredi avait déjà rassuré sur l’évolution de l’inflation, le président de l’institution, Jerome Powell, écartant la possibilité d’une hausse des taux.

Le marché obligataire est resté calme. Les taux à deux ans, les plus sensibles aux taux au jour le jour de la Fed, s’établissent à 4,80% contre 4,81% la veille.

Peu d’indicateurs macroéconomiques sont au menu de cette semaine qui est par ailleurs exempte de l’avalanche de résultats des méga-entreprises.

Parmi les grands noms qui divulguent encore leurs comptes trimestriels figurent Disney (+1,72% vers 14H10 GMT) mardi et Uber (+2,60%) mercredi.

D’autres sociétés seront surveillées par les investisseurs comme la société d’information Palantir (+7%) dès lundi, mais aussi Electronic Arts (+0,43%) et le constructeur électrique Rivian (+1,34%) mardi.

Plusieurs membres de la Réserve fédérale doivent également s’exprimer lundi, dont le président de la Fed de New York John Williams et celui de la branche régionale de Richmond Thomas Barkin.

En Bourse, Apple reprenait son souffle (-0,53% vers 13H55 GMT) après l’envolée spectaculaire de vendredi (+5,98%) qui saluait des résultats moins mauvais que prévu.

L’action Tesla était demandée (+3,14 %) après que le constructeur de véhicules électriques a ajouté une nouvelle version à son Model Y, sa voiture la plus populaire.

Les actions des fabricants de microprocesseurs et de composants ont soutenu la dynamique technologique, Nvidia gagnant 3%, AMD +2,97% et Arm Holdings +4,70%.

Les actions des groupes pétroliers progressent comme Chevron (+1,53%) ou Exxon (+1,49%).

Ce week-end, l’investisseur Warren Buffett a tenu l’assemblée générale des actionnaires du fonds Berkshire Hataway. L’occasion pour le multimilliardaire de 93 ans d’exprimer sa méfiance à l’égard de l’intelligence artificielle “qui peut faire beaucoup de bien mais aussi beaucoup de mal”.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La marque automobile chinoise Lynk & Co s’installe au Maroc
NEXT Pour stimuler l’engagement des employés à distance