les conditions pour bénéficier du dispositif assouplies à partir du 15 mai 2024

les conditions pour bénéficier du dispositif assouplies à partir du 15 mai 2024
Descriptive text here
type="image/webp">>

Il sera notamment à nouveau possible de réaliser des travaux en solo, comme l’isolation, sans avoir à réaliser aucune action de chauffage. (René Asmussen / Pexels)

A partir du 15 mai 2024, le dispositif MaPrimeRénov’ va connaître quelques évolutions. L’aide sera plus accessible.

Le dispositif MaPrimeRénov’, aide de l’État destinée aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement, sera modifié pour devenir plus accessible. Certains de ces changements seront effectifs à partir du 15 mai 2024, indique le site officiel de l’administration française

Service-Public.fr.

Réintégration des monogestes

Il sera notamment à nouveau possible de réaliser des travaux en solo, comme l’isolation, sans avoir à réaliser aucune action de chauffage. Auparavant, l’installation d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire décarbonée, comme par exemple le remplacement d’une chaudière à gaz par une pompe à chaleur, était en effet nécessaire pour bénéficier d’aides pour d’autres travaux, de ventilation ou d’isolation, rappelle


Que choisir

.

Ce ne sera plus le cas. La seule exception, détaillent nos confrères, concerne les systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) à double flux, incluant l’éligibilité aux aides.

« sera conditionné à la réalisation concomitante d’un acte d’isolement »

selon le ministère de l’Économie.

Accès facile à la qualification RGE

A compter du 15 mai 2024, l’obligation de fournir un DPE (diagnostic de performance énergétique) pour bénéficier de MaPrimeRénov’ pour une rénovation par travaux sera également supprimée jusqu’au 31 décembre 2024. L’accès à la qualification RGE, Reconnu Garant de l’Environnement, sera également supprimé. être facilitée, dans le but de

« augmenter la capacité des entreprises de construction à répondre à la demande et réduire les délais de lancement des chantiers »

précise l’administration française.

Ces entreprises RGE, qui réalisent les travaux dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’, sont encore trop peu nombreuses pour répondre à la demande, notamment dans certaines régions. Autre changement : la prolongation jusqu’au 31 décembre 2024 de la possibilité de bénéficier de MaPrimeRénov’ pour installer un système de chauffage bas carbone, quel que soit le label de votre logement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment bien préparer sa retraite
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour