Au Maroc, un potentiel pour capter 10 milliards de dirhams de financement du logement par an via le numérique

Au Maroc, un potentiel pour capter 10 milliards de dirhams de financement du logement par an via le numérique
Au Maroc, un potentiel pour capter 10 milliards de dirhams de financement du logement par an via le numérique

Parc Anfa. Immobilier à Casablanca Finance City (CFC). Crédit : Mustapha Razi / Le Desk

La transformation numérique dans le secteur du financement du logement au Maroc offre des perspectives de croissance considérables aux banques, mais elle soulève également des défis importants

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît une transformation importante grâce à l’intégration croissante des technologies numériques. Cette évolution est cruciale dans un contexte où le secteur financier, et notamment le financement immobilier, cherche à répondre plus efficacement aux besoins des consommateurs. L’avènement d’Internet et du numérique ouvre des perspectives prometteuses en matière d’accès et de gestion du financement immobilier.

Selon Bank Al-Maghrib, l’encours de financement du logement s’est élevé à 239 milliards de dirhams (MMDH) en février 2023, et a atteint 243 milliards de dirhams en février 2024, soit une hausse de plus de 1,6% sur un an. Cette hausse comprend une augmentation de plus de 14% de l’encours des financements conformes à la charia, notamment la mourabaha immobilière, portant l’encours global du financement du logement de 258 milliards de dirhams en février 2023 à 265 milliards de dirhams en février 2024.

La production de nouveaux financements de l’habitat a atteint 6,99 milliards de dirhams, avec des remboursements estimés à 5,3 milliards de dirhams, indiquant ainsi un volume annuel global d’octroi de nouveaux financements de l’habitat de 12,29 milliards de dirhams. Sur la base d’un montant moyen de financement du logement de 300 000 dirhams (DH), on estime que près de 41 000 demandes de financement du logement sont accordées chaque année. Le Maroc compte 33 millions d’internautes et 14 millions d’utilisateurs actifs sur Facebook, un terrain fertile pour le développement de solutions de financement digitales.

Les plateformes en ligne facilitent l’accès aux informations et services sur les prêts, permettant aux utilisateurs de soumettre des demandes et de recevoir rapidement des approbations. Le marketing digital, via des canaux tels que les réseaux sociaux, permet également une segmentation précise et une atteinte ciblée des emprunteurs potentiels, optimisant ainsi les taux de conversion des leads en contrats de prêt. Environ 4 millions de leads sont nécessaires annuellement pour financer les 41 000 dossiers de financement de logements, ce qui nécessite un taux de captation mensuel de 341 000 leads, si un taux de conversion des leads en dossiers débloqués de 1% est maintenu.

Une collaboration banque-fintech

La transformation numérique dans le secteur du financement du logement au Maroc offre des perspectives de croissance considérables pour les banques, mais elle soulève également des défis importants. Des audits récents de plusieurs sites de simulation ont mis en évidence des lacunes importantes qui limitent leur efficacité et leur attrait. Les problèmes identifiés sur ces sites incluent des interfaces utilisateur mal conçues, qui rendent la navigation et l’utilisation globale moins intuitives. Les simulateurs sont souvent encombrés de questions inutiles, rendant l’expérience moins fluide et potentiellement décourageant les utilisateurs à finaliser leur demande. Il est crucial que les institutions financières investissent dans l’amélioration de leurs technologies de simulation, garantissant ainsi une expérience utilisateur enrichissante et personnalisée.

La solution BpCrédit de BCP. Crédit : BCP

Aujourd’hui, une nouvelle génération de simulateurs de financement immobilier intègre tout le catalogue des offres bancaires, dont l’assurance décès, invalidité et multirisque habitation. Ces simulateurs avancés proposent les meilleures alternatives de financement, adaptées à la durée souhaitée, à l’âge et à la capacité de remboursement du client, tout en affichant en transparence le coût du crédit, le Taux Global Entité (TEG) et le coût de l’assurance associée. Dotés de plus de 15 options de personnalisation, ces outils sophistiqués permettent aux utilisateurs de paramétrer leur financement en ajustant les apports personnels, la durée du prêt et les modalités de remboursement de l’assurance, aboutissant à un préaccord de principe instantané.

Un grand avantage de cette technologie est qu’elle permet aux chargés de clientèle et aux responsables d’agence d’accéder à une plateforme de simulation ultra puissante, capable de générer un préaccord de principe en moins de 30 secondes pour tout client manifestant son intérêt. pour le financement du logement par une agence. De plus, la portabilité de cette technologie est un avantage crucial : les chargés de comptes et directeurs d’agences peuvent accéder à ce puissant outil de simulation non seulement depuis leurs ordinateurs d’agence mais aussi depuis leurs smartphones professionnels ou personnels, permettant ainsi de réaliser des simulations n’importe où, que ce soit au bureau, lors d’événements professionnels, dans des salons immobiliers ou lors de journées portes ouvertes chez les promoteurs. De plus, cette technologie de simulation a vocation à être déployée sur l’ensemble des canaux de vente de la banque. Il peut être intégré au site Web d’entreprise et à l’application mobile de la banque, améliorant ainsi l’accessibilité et la commodité pour les clients. Cette solution est également accessible aux promoteurs immobiliers et autres partenaires prescripteurs de la banque et peut être utilisée via un site dédié pour des campagnes visant à attirer de nouveaux clients en ligne, augmentant ainsi la portée et l’efficacité des stratégies de marketing digital. . Un exemple de ces simulateurs de pointe est bpcredit.ma, déployé à la Banque Centrale Populaire.

La révolution numérique au Maroc continue de progresser, remodelant le paysage du financement du logement avec des outils toujours plus performants. L’intégration de l’intelligence artificielle dans les simulateurs de prêts est un signe prometteur que les institutions financières s’adaptent activement pour répondre aux besoins changeants des consommateurs, marquant ainsi une étape vers un marché immobilier plus dynamique et technologiquement avancé. La collaboration avec des fintechs de nouvelle génération spécialisées dans la technologie de simulation de financement immobilier permet aux banques de conquérir une part significative du marché, estimée à 10 milliards de dirhams par an, en exploitant le potentiel du numérique. Ces innovations ouvrent la voie à des avancées majeures en matière d’efficacité opérationnelle et d’expérience client, essentielles pour naviguer dans l’ère numérique.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusion interdites (photocopies, intranet, web, messagerie, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Biens immobiliers cotés, faut-il investir ? – .
NEXT Pourquoi le logiciel de gestion pro Salesforce s’effondre à Wall Street