deux faux vendeurs de pompes à chaleur démasqués et condamnés

deux faux vendeurs de pompes à chaleur démasqués et condamnés
deux faux vendeurs de pompes à chaleur démasqués et condamnés

Deux vendeurs ont été condamnés à payer près de 10 000 $ d’amende pour avoir vendu à prix élevé des thermopompes à leurs victimes dans la région de Lévis, tout en multipliant les mensonges pour se remplir les poches.

• Lire aussi : Vendeur de thermopompes : de faux employés d’Hydro-Québec reconnus coupables

• Lire aussi : Vendeurs en porte-à-porte : un riche influenceur québécois pincé par les autorités

“[Un représentant] a admis avoir fait des déclarations fausses ou trompeuses sur les économies d’énergie qui pourraient être réalisées grâce à l’achat de la pompe à chaleur », a révélé cette semaine l’Office de protection du consommateur (OPC).

Hugo Tétrault, chef de l’entreprise Multi-Constructions Tétrault inc., et l’un de ses représentants, Benjamin Paris, ont été reconnus coupables de plusieurs infractions criminelles dans cette affaire en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

L’entreprise, située à Saint-Bruno-de-Montarville, a été condamnée à une amende de 5 500 $. Tétrault et Paris devront également payer 1 808 $ chacun pour leurs infractions.

« L’entreprise et son président ont également reconnu avoir utilisé un prétexte pour solliciter la vente de thermopompes, soit une inspection en bâtiment », note l’OPC.

Les vendeurs affirmaient dans un premier temps, avec ladite inspection, vouloir vérifier si leur victime pouvait bénéficier d’un programme leur permettant d’économiser 50 % de leur facture d’électricité. Mais leur véritable objectif était de vendre une pompe à chaleur.

M. Tétrault a publié cette photo lors de ses audiences en 2022. « On s’habille rarement comme ça… Maudite occasion plate (le tribunal) », a-t-il écrit pour accompagner cette photo.

Capture d’écran du Facebook de Hugo Tétrault

Faux professionnels

L’Office explique également que Multi-Constructions Tétrault inc. collecté les coordonnées des consommateurs via une publicité sur Facebook.

Site Internet de l’entreprise de M. Tétrault, condamné pour la vente de ses thermopompes.

Capture d’écran du site constructions-tetrault.site

«Ils ont été accusés d’avoir prétendu être associés à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec et à la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec, ce qui était faux», mentionne l’OPC.

Notons que les infractions de l’entrepreneur et de son représentant ont été commises en février 2020 dans la région de Lévis.

“Ce n’est pas ma faute”

En entretien avec le Journalle propriétaire de l’entreprise condamnée affirme n’être qu’une victime dans cette affaire.

“Ce n’est pas ma faute. Un de mes employés a fait cela dans mon dos et j’ai appris trop tard qu’ils vendaient trop les pompes à chaleur. J’ai dû rembourser plusieurs clients. Au fond, je ne suis qu’un maçon et je n’aurais jamais dû me lancer dans le marché des thermopompes», défend M. Tétrault, sans préciser le nombre de victimes dans cette affaire.

Plus de détails suivront.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’UE menace de sanctionner Microsoft – Image – .
NEXT Le groupe Casino, en proie à de graves difficultés financières, a vendu 121 magasins à Auchan, Les Mousquetaires et Carrefour