Nouvelles voix du féminisme

Nouvelles voix du féminisme
Nouvelles voix du féminisme

Le féminisme est aussi une question de prospective

Danièle Felley – Spécialiste en retraite

Publié aujourd’hui à 6h20

Le 8 mars, Journée internationale de la femme, j’ai eu l’honneur unique de diriger un séminaire au Palais fédéral sur le bien-être des femmes. Jusque-là, je ne m’étais jamais vraiment identifiée comme une des premières féministes. L’Histoire témoigne pourtant du long chemin parcouru par les femmes, longtemps reléguées au second plan et qui se sont battues pour leur place. Cependant, j’étais extrêmement réticente face aux discours agressifs envers les hommes tenus par certaines féministes. Ce 8 mars a pourtant chamboulé tous mes clichés.

La conférence a été marquée par une nouvelle vague de féminisme. Les femmes présentes partageaient un objectif commun : acquérir une compréhension approfondie de leur avenir financier et de la manière dont leurs choix de style de vie façonnent leur prospective. J’ai évoqué la diversité des parcours professionnels des femmes : l’indépendante, la mère au foyer, celle qui jongle entre différents métiers, la mère marathonienne élevant deux enfants et travaillant à temps partiel, sans oublier la quinquagénaire menacée de licenciement. L’objectif? Apporter à chaque personne des conseils personnalisés et des stratégies adaptées à sa situation. Chaque conseil n’était pas une simple information, mais une arme pour ces femmes prêtes à prendre en main leur destin financier.

Cette prise de conscience coïncide avec la réforme de l’assurance professionnelle (LPP21) et la volonté d’améliorer les conditions des travailleurs à temps partiel. Cependant, s’il est crucial que le système évolue et embrasse chaque individu de la nation, quel que soit son sexe, ce séminaire a suscité en moi une réflexion plus profonde.

En tant que mère et professionnelle, je reconnais que la quête de l’égalité dépasse les sphères législative et professionnelle. Nous le retrouvons dans l’intimité de nos foyers, où une répartition équitable de la charge mentale est essentielle. En effet, choisir un partenaire de vie qui valorise l’équité a un impact profond sur l’avenir financier d’une femme.

Malgré la tendance émergente de la nouvelle génération d’hommes à partager les tâches de manière plus équitable, les stéréotypes persistent. Tout le monde a cette image d’un homme tenant nonchalamment sa bière, plongé dans un match de football, tandis que les tâches ménagères sont assumées par d’autres.

Deux leçons

Deux enseignements importants peuvent être tirés de cette journée unique. Premièrement, parvenir à l’égalité entre les hommes et les femmes est à notre portée, ce qui nécessite à la fois des changements législatifs et surtout un engagement personnel fort. Deuxièmement, pour une jeune femme de 20 ans en 2024, choisir un partenaire qui comprend l’importance du partage des responsabilités familiales et ménagères est de la plus haute importance.

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Neoen, Vinci, Derichebourg, Salesforce, Pierre & Vacances, AB Science… – .
NEXT La Wallonie et la Flandre unies pour sauver cette entreprise