bond des résultats en 2023

bond des résultats en 2023
bond des résultats en 2023

Les actifs bruts sous gestion ont augmenté de +7,3% au cours de l’année écoulée pour s’établir à 3,2 milliards de francs et le bénéfice net a augmenté de 60% à 9,1 millions.

Grâce à une augmentation des actifs sous gestion et une amélioration de la marge d’intérêt, la Banque Cramer & Cie SA publie pour l’exercice 2023 des chiffres en nette hausse, tant en termes de chiffre d’affaires, de résultat opérationnel que de résultat net. Cette progression significative fait suite à une année 2022 déjà largement positive.

Entrées d’argent frais et évolution des actifs en gestion

En effet, les avoirs bruts sous gestion ont augmenté de +7,3% sur l’année écoulée pour s’établir à 3,2 milliards de francs au 31 décembre 2023. Cette hausse s’explique notamment par la collecte nette de fonds de la clientèle qui s’élève à 398 millions.

Augmentation des revenus et des résultats

Le résultat opérationnel a augmenté de +15,3% en 2023 pour atteindre 50 millions de francs (43,4 millions en 2022), une amélioration qui s’explique principalement par la forte hausse des opérations d’intérêts. De leur côté, les charges d’exploitation augmentent de +5% pour s’établir à 34,2 millions (32,6 millions en 2022), notamment du fait de l’embauche de 4 salariés supplémentaires. Ainsi, le coefficient d’exploitation s’améliore encore et s’élève à 82% en 2023, contre 86,9% en 2022. En conséquence, le résultat opérationnel augmente significativement (+72,1%) et s’élève à 14,8 millions (8,6 millions en 2022). Malgré une dotation supplémentaire de 4,5 millions à la réserve pour risques bancaires généraux, le résultat net bondit à 9,1 millions (5,7 millions en 2022), en hausse de +59,7% par rapport à l’année précédente.

Bilan solide

Le bilan de la banque reste particulièrement solide, avec des fonds propres supérieurs à 89 millions de francs, un ratio de liquidité totale de 398,02% et un ratio CET 1 de 29,41% (22,42% en 2022), alors que les exigences minimales sont de 7,00%.

Nouveau président du conseil d’administration

Par ailleurs, le Conseil d’administration sera désormais présidé par Alain Sierro, qui était déjà PDG de la Banque entre 2005 et 2008 et membre du Conseil depuis 2019, en remplacement de Massimo Esposito, qui souhaitait se retirer de la présidence mais qui continuera à servir en tant que membre. Par ailleurs, Claude Suchet rejoindra le Conseil d’Administration en qualité d’administrateur indépendant. Claude Suchet a travaillé plus de 10 ans à la Finma et 17 ans chez son prédécesseur, le CFB.

Depuis le 4 mars 2024, la direction générale est présidée par Thomas Müller, qui rejoindra également prochainement l’actionnariat de Norinvest Holding SA, actionnaire unique de la Banque Cramer & Cie SA. Thomas Müller possède une vaste expérience dans la direction de dirigeants bancaires et a été appelé à franchir une nouvelle étape dans le développement de la banque.

Stratégie de croissance basée sur deux axes

« Les excellents résultats enregistrés au cours de l’exercice écoulé confirment la solidité de notre modèle économique et le bien-fondé des mesures d’amélioration de l’efficacité opérationnelle que nous avons mises en place depuis plusieurs années. Nous pouvons désormais récolter les fruits de ces efforts et consacrerons nos ressources à la mise en œuvre de notre stratégie de développement, qui repose sur une croissance organique et une politique d’acquisitions ciblées », a déclaré Alain Sierro.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV les voitures deviennent de plus en plus chères ! – .
NEXT Canva se lance sur un nouveau marché pour « atteindre un milliard de personnes chaque mois »