Quels sont les 10 métiers les mieux payés en France en 2024 ? – .

Quels sont les 10 métiers les mieux payés en France en 2024 ? – .
Quels sont les 10 métiers les mieux payés en France en 2024 ? – .

En 2024, les métiers les mieux payés de France émergeront dans différents secteurs, créant un panorama professionnel des plus riches.

Le salaire moyen en France

Déterminer ce qu’est un bon salaire peut être un exercice subjectif. En France, les chiffres de l’INSEE servent généralement de référence : en 2024, le salaire moyen atteint 2 630 euros net par mois. Toutefois, cette moyenne varie considérablement selon les catégories socioprofessionnelles. A titre d’exemple, un cadre gagne en moyenne 4 490 euros net par mois, tandis qu’un salarié touche environ 1 880 euros net et un ouvrier environ 1 940 euros net. Concernant le salaire médian, il s’élève à 2 010 euros dans le privé et 2 180 euros dans le public. Ainsi, on pourrait considérer qu’une rémunération supérieure à 2 000 euros net par mois est généralement perçue comme satisfaisante en France.

Un classement des métiers les mieux payés établi par l’Observatoire des inégalités

En 2022, l’Observatoire des inégalités a dévoilé son classement des professions les mieux rémunérées, aussi bien dans le secteur privé que public, que ce soit pour les salariés ou les indépendants. Ainsi, les dirigeants des grandes entreprises de plus de 500 salariés gagnent en moyenne 16 600 euros net par mois, suivis par les cadres du personnel avec 10 500 euros.

Les pilotes d’avion, les commerçants, les avocats, les chirurgiens-dentistes et les médecins employés dans le secteur privé font également partie des professions les mieux payées, avec des salaires mensuels avoisinant respectivement 8 900 euros, 8 400 euros, 6 000 euros et 5 900 euros.

Parmi les 1 % des salariés les plus riches, les dirigeants d’entreprises et les cadres supérieurs prédominent, tandis que les professionnels de la santé, les avocats et les artistes salariés représentent une part plus faible. Les sportifs de haut niveau, quant à eux, ne constituent qu’une infime fraction de ce groupe.

Dix métiers aux salaires très élevés dès les premières années de pratique

En 2024, parmi les carrières populaires aux salaires attractifs figurent le médecin généraliste ou spécialiste, l’architecte, le directeur financier, le directeur de pharmacie, l’avocat, le responsable informatique, le chef de produit, le directeur marketing, le directeur des ressources humaines et le concepteur de logiciels.

Avec des salaires attractifs en plus, ces métiers suscitent un vif intérêt. Les médecins généralistes ou spécialistes gagnent en moyenne 6 700 euros par mois, les architectes environ 6 000 euros, tandis que les directeurs financiers gagnent en moyenne 5 900 euros par mois.

Les médecins, en tête du classement

Médecins et chirurgiens, après avoir gravé leur nom sur les bancs universitaires, engrangent des salaires aussi impressionnants que leurs compétences. Voici un aperçu de la rémunération annuelle pour chaque profession médicale : l’anesthésiste et le cardiologue, à 48 000 euros en début de carrière, le chirurgien-dentiste en tête du cortège avec 78 000 euros, le médecin généraliste à 65 000 euros, et le pharmacien à 43 000 euros après trois ans d’expérience. Le chirurgien-dentiste peut aspirer à des revenus annuels bruts pouvant atteindre 200 000 euros en fin de carrière, selon sa réputation et sa localisation.

Des métiers de la finance qui ne sont pas en reste

Dans le domaine de la finance et des fusions et acquisitions, les salaires sont également substantiels. Les experts jonglent avec des chiffres qui font tourner les têtes, mais souvent avec des responsabilités correspondantes. Quels montants annuels bruts pour ces professions en début de carrière ?

Un analyste financier peut espérer gagner environ 50 000 euros par an. Un analyste M&A (fusion-acquisition) gagne généralement environ 45 000 euros par an. Pour un banquier d’affaires, la rémunération moyenne est de 70 000 euros par an. Quant aux contrôleurs financiers et gestionnaires de fortune débutants, ils gagnent environ 45 000 euros par an. Les gestionnaires de portefeuille peuvent espérer gagner environ 50 000 euros par an, tandis que les gestionnaires de risques débutants peuvent viser environ 60 000 euros par an.

Si vous progressez vers des postes de haut vol, tels que trader, directeur financier ou partenaire dans les fonds d’investissement, les chiffres peuvent donner le vertige : jusqu’à 400 000 euros par an, soit 33 000 euros par mois.

Divers secteurs réputés pour leurs salaires attractifs

Dans les secteurs du conseil et de l’audit, les rémunérations sont également attractives, avec des salaires commençant autour de 55 000 à 65 000 euros bruts par an pour les analystes. De même, les professions juridiques offrent des perspectives intéressantes, avec des avocats débutants gagnant jusqu’à 39 000 euros brut par an, et des magistrats gagnant jusqu’à 96 000 euros brut par mois en fin de carrière. Les professions libérales, comme architecte ou comptable, sont également bien rémunérées, avec des salaires pouvant atteindre 8 000 euros par mois.

Des patrons d’entreprises aux salaires particulièrement conséquents

Les professions à responsabilité, comme les chefs d’entreprise, proposent également des rémunérations conséquentes, les PDG du CAC 40 gagnant en moyenne plusieurs millions d’euros par an. Le rapport de l’ONG Oxfam, publié ce mardi 30 avril, révèle une disparité de rémunération au sein des entreprises du CAC 40. En 2022, les PDG de ces entreprises gagnaient en moyenne 130 fois plus que leurs salariés, soit une augmentation significative par rapport à 2019 où cet écart était de 111.

Des hauts fonctionnaires, également pointés du doigt

Dans le panorama des rémunérations, la fonction publique réserve également quelques surprises avec des salaires élevés. Comme dans le secteur privé, la hiérarchie des responsabilités joue un rôle crucial dans la détermination des revenus. En France, le salaire du Président de la République est fixe, même s’il peut être revu à la baisse à la discrétion du chef de l’Etat.

Actuellement, Emmanuel Macron perçoit 15 900 euros bruts par mois. Le Premier ministre, Gabriel Attal, perçoit un salaire identique à celui du président. Les ministres, quant à eux, ont une rémunération plafonnée à 10 647 euros brut par mois. Les parlementaires perçoivent environ 7 493 euros par mois pour un député et 7 605 euros pour un sénateur, avec certaines possibilités de rémunération complémentaire. Les maires voient également leurs salaires plafonnés, mais la rémunération dépend de la taille de la commune et de sa population.

Des métiers de plus en plus émergents et qui proposent des salaires conséquents

Les secteurs en croissance tels que la technologie, les énergies renouvelables et la cybersécurité offrent des opportunités de carrière avec des salaires attractifs. Les gardiens du numérique, spécialistes de la cybersécurité, et les ingénieurs en énergies propres, créateurs de solutions durables, sont particulièrement recherchés. De même, les développeurs de logiciels et les data scientists, pionniers de l’ère numérique, sont constamment sollicités. Ces métiers nécessitent expertise et formation, mais offrent en contrepartie des salaires prometteurs, faisant écho à l’évolution rapide du paysage professionnel moderne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV nouveaux tramways 10 et 35, fin du 3, entretien du 25… voici les détails (INFOGRAPHIE)
NEXT Bouygues Construction va construire l’hôpital universitaire Mohammed VI de Rabat