Début de la grève à l’usine Kruger de Crabtree

Début de la grève à l’usine Kruger de Crabtree
Début de la grève à l’usine Kruger de Crabtree
Photo datée du 6 février 2024. Photo fournie avec l’aimable autorisation.

C’est dans le cadre de la Journée internationale des travailleurs que les syndicalistes de l’usine Kruger de Crabtree ont décidé de se mettre en grève.

Cette grève déclenchée lundi matin fait suite au mandat voté à l’unanimité par les 380 salariés présents à l’assemblée générale des 20 et 21 mars.

Depuis que ce moyen de pression a été accordé, des grèves ont eu lieu les 22 et 27 mars (30 et 45 minutes) ainsi que le 19 avril (2h45) afin d’obliger l’employeur à achever la négociation des éléments normatifs du collectif. convention qui a expiré le 30 avril 2023.

Le syndicat représentant les grévistes a dénoncé l’attitude de l’employeur dans un communiqué, affirmant que la direction se retient et refuse de maintenir un rythme de négociations qui permettrait de démarrer une négociation sur les questions monétaires.

« On connaît leur stratégie qui consiste à vouloir noyer le poisson ! Cela fait aujourd’hui un an que nous sommes sans congrès. Le comité de négociation syndical a été libéré à plein temps pour négocier depuis début avril. Nous sommes disponibles 5 jours par semaine. Plus de 60 rencontres en face-à-face ont eu lieu et regardez où tout cela nous mène… Tant de manque de volonté et de considération est dégoûtant de la part d’une entreprise qui prétend être un employeur de choix. La vérité est que la direction ne supporte pas que le tapis leur glisse sous les pieds. Que leur régime de gestion du terrorisme par la discipline et les menaces n’est plus effrayant. Puisse notre peuple se réveiller, faire preuve de solidarité et s’unir pour être respecté. Que nos membres demandent seulement l’équité, la justice, la justice et la reconnaissance et qu’ils sont prêts à se battre pour cela. Notre employeur a fini de prendre les devants. Un an sans congrès, c’est long, mais 20 ans de piétinement, c’est révoltant », a déclaré M. Éric Sourdif, président du Syndicat des travailleurs des pâtes et papiers Crabtree – CSN.

Un rassemblement est prévu cet après-midi devant l’usine auquel se joindront des militants du Conseil central de Lanaudière en assemblée générale, des militants d’autres syndicats Kruger du Québec ainsi que d’autres syndicats de la région.

Il est actuellement impossible de savoir combien de temps durera cette grève, mais le syndicat affirme que la situation sera évaluée toutes les heures et que toutes les options sont envisagées.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Analyse crypto du 21 mai 2024
NEXT l’incroyable parcours des passagers d’un Airbus Ajaccio-Paris, ils terminent le voyage en bus depuis Lyon