Agents secrets | Revue TIC – .

Agents secrets | Revue TIC – .
Agents secrets | Revue TIC – .

Quels sont les défis lorsque les appareils intelligents ne se contentent plus de répondre à nos demandes, mais agissent ?

Nul doute que les prochaines innovations en IA générative concerneront les agents autonomes. Au lieu de simplement générer du contenu de toutes sortes, les outils d’IA vont agir et prendre l’initiative, se connecter à d’autres services numériques, envoyer des messages, effectuer des réservations, publier des publications en notre nom. Fini de fatiguer votre doigt sur un écran tactile…

L’opportunité est belle pour les entreprises, qui pourront œuvrer pour que les agents autonomes sollicitent leurs services plutôt que ceux de leurs concurrents pour répondre aux demandes des utilisateurs. L’agent d’optimisation, en quelque sorte, remplaçant l’optimisation des moteurs de recherche.

Bien entendu, les défis sont nombreux. Sur le plan technique, il faudra développer des outils capables d’orchestrer tous ces agents. Mais aussi parvenir à anticiper les souhaits des utilisateurs. Le système perdrait en effet de son attrait s’il fallait passer des heures à configurer ses préférences ou à valider les décisions prises par l’IA.

Le défi est également juridique. Dans la revue de l’Université de Fribourg, le professeur Pascal Pichonnaz s’interroge sur le consentement requis de l’utilisateur, lorsque son réfrigérateur intelligent passe une commande en ligne et déclenche le paiement. Surtout quand l’appareil bienveillant décide de remplacer le beurre par du beurre allégé sur la liste de courses.

Et puis le défi est humain, car il s’agira de confier à ces agents au fonctionnement et aux orientations très secrets, de décider et d’agir pour nous dans leur coin. C’est peut-être le prix à payer pour une quête de confort devenue synonyme de progrès et principal moteur des institutions et de l’économie.

> Notre dossier sur comment ou pourrait interagir et co-agir avec l’IA

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi nous ne connaissons pas encore la date ou l’heure précise de la réduction de moitié du bitcoin
NEXT résultats meilleurs que prévu, perspectives décevantes