L’entretien immobilier est ce qui compte

L’entretien immobilier est ce qui compte
L’entretien immobilier est ce qui compte
--

De plus en plus d’appareils et de systèmes nécessitent un entretien régulier. Un maître d’œuvre de Salzbourg a développé une application pour les propriétaires privés et commerciaux.

Avez-vous déjà oublié de faire fabriquer votre vignette annuelle pour votre voiture ? Probablement pas, la crainte d’un contrôle routier avec des amendes subséquentes est trop grande.

Dans d’autres contextes, en revanche, les gens ne sont généralement pas aussi précis en ce qui concerne les dates d’inspection ou d’entretien. Par exemple dans l’immobilier. C’est précisément là qu’il y a depuis des années une tendance prononcée vers de nouvelles solutions techniques, du mot-clé maison intelligente aux pompes à chaleur à air. Mais ces appareils – et pas seulement eux – doivent être entretenus à intervalles réguliers. La loi le stipule assez souvent, mais beaucoup ne s’y conforment pas, que ce soit par négligence ou par ignorance. Et cela s’applique aussi bien aux ménages privés qu’aux grands immeubles résidentiels ou aux propriétés commerciales.

Application pour la maintenance en temps opportun des appareils et des installations

“Chaque propriétaire est tenu d’effectuer certains travaux d’entretien”, sait Christoph Reinhartshuber. L’ingénieur BTP de formation a donc développé une application numérique destinée à contrer ces négligences. “Je ne m’adresse pas aux gestionnaires d’installations professionnels, mais aux propriétaires privés ou aux entreprises qui préfèrent traiter de leur cœur de métier plutôt que de tels sujets.”

Le déclencheur de son idée est un incident chez un client au cours duquel le contenu d’une chaudière s’est répandu sur plusieurs étages. Il a été déterminé plus tard que le déclencheur était une soupape de sécurité qui n’avait pas été entretenue. Pour son application appelée “MyBuilding24”, Reinhartshuber a désormais saisi tous les types d’appareils courants pour la zone DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) pour des applications telles que les systèmes de chauffage, les pompes à chaleur à air, etc. “Le type exact et les règles de maintenance dépendent également du pays respectif”, explique l’expert. Ceux qui respectent les intervalles spécifiés disposent non seulement d’un système réglé de manière optimale – cela est particulièrement pertinent compte tenu de la question énergétique actuelle – mais sont également du bon côté en termes d’hygiène, par exemple avec des systèmes de ventilation ou avec responsabilité, surtout dans les zones où il y a beaucoup de monde.

Ne négligez plus les temps de maintenance et gardez un œil sur les coûts

MyBuilding24 est disponible soit en tant qu’application pour téléphones mobiles, soit en version Web. “C’est gratuit pour les utilisateurs privés jusqu’à dix appareils”, explique Reinhartshuber. Après avoir téléchargé le logiciel, vous devez insérer les appareils respectifs. Vous devez saisir vous-même les intervalles d’entretien, à moins qu’ils n’aient déjà été enregistrés. Si une maintenance est ensuite effectuée, de la documentation, des journaux ou même des photos peuvent être ajoutés. Des manuels sont également souvent disponibles. “Il existe désormais des entreprises dont les techniciens saisissent ces données directement si l’utilisateur autorise l’accès nécessaire.”

Tous les frais engagés peuvent également être économisés. Reinhartshuber : “C’est intéressant car vous avez alors un aperçu des coûts de maintenance et vous pouvez savoir quand il est moins cher d’en acheter un neuf.”

Afin de ne pas négliger les temps de maintenance, il existe des rapports mensuels du système d’une part, et des notifications push automatiques sur le téléphone portable d’autre part. “Cela fonctionne de l’extincteur à la pompe à chaleur, du système d’égouts à la production d’énergie”, explique Reinhartshuber. En parlant d’extincteurs : non seulement les appareils techniques nécessitent un entretien, mais aussi les extincteurs, les compartiments coupe-feu, l’éclairage de secours, etc.

---

Les grands clients peuvent utiliser des autocollants spécialement développés avec leur propre code QR, que la société de services récupère et saisit immédiatement les derniers protocoles pour chaque appareil individuel. “L’un de nos clients est Salzburger Hotelbetriebe Imlauer. Ils utilisent MyBuilding24 pour tous leurs hôtels. “Vous pouvez créer différents niveaux, dans ce cas les hôtels individuels d’abord”, explique Reinhartshuber : “Un responsable au siège de l’entreprise peut voir tous les hôtels informations , les responsables locaux uniquement dans leur propre maison. ” Un autre niveau est alors les objets individuels, en dessous desquels suivent les étages, puis les pièces individuelles. De cette façon, les réparations parascolaires peuvent également être documentées dans cette base de données individuelle. ” En fin de compte, cela se traduit par une documentation complète sur toute la durée de vie.” Les fournisseurs de services possibles peuvent être trouvés dans le système ainsi que les contrats de service qui ont déjà été conclus.


SN/schreglmann

Christoph Reinhartshuber souligne l’importance de la maintenance.

L’entretien est également important pour Reinhartshuber car beaucoup de choses sont négligées : “Par exemple, les portes coupe-feu : vous devez faire une inspection visuelle une fois par mois. Cela vaut également pour l’éclairage des voies d’évacuation. Ils doivent être vérifiés une fois par semaine pour voir s’ils travaillent.” En fin de compte, un entretien insuffisant ou insuffisant peut également devenir un problème d’assurance. Ceux qui peuvent alors produire un enregistrement fiable de toutes les inspections, protocoles et mesures augmentent leurs chances que la compagnie d’assurance couvre l’intégralité des coûts. “Le système est également si flexible qu’il peut également être utilisé pour toutes les activités régulières en dehors de l’entretien réglementaire. Par exemple, pour le pic sur la voiture ou les intervalles entre les tontes de la pelouse.”

Et où sont stockées ces données parfois sensibles ?

“Nous avons une base de données en Europe pour cela, et les données elles-mêmes sont accessibles dans le monde entier via le cloud”, explique le propriétaire de l’entreprise. Cela a entre-temps conduit au fait que l’homme de Salzbourg a déjà des clients en Australie, en Arabie saoudite et aux États-Unis, bien qu’il se concentre actuellement principalement sur l’Autriche et la région germanophone avec son entreprise, qu’il a fondée en 2020. MyBuilding24 est actuellement disponible en allemand, anglais et croate, et bientôt en hongrois.

Reinhartshuber a développé le système avec sa société REI Development, dont il est propriétaire et qui emploie actuellement six personnes dans la Nonntaler Hauptstraße à Salzbourg. L’application est sur le marché depuis l’été 2022 et, selon ses propres déclarations, a rencontré un grand intérêt. Il a lui-même étudié l’ingénierie de la construction au HTL Salzburg, puis a travaillé en Allemagne et à l’étranger en tant que chef de chantier et chef de projet avant de reprendre le bureau d’étude de son père il y a 15 ans. Avec cette entreprise de trois salariés, il propose des services de planification, de gestion de construction et de gestion de projets, tant pour les particuliers que pour l’artisanat et l’industrie ainsi que le secteur public.

Tags: Lentretien immobilier est qui compte

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

---

NEXT Groupe sur le cap de l’austérité : Paypal licencie 7% de ses effectifs