Iberdrola accélère la vente de son éolien offshore et cherche un partenaire pour un parc en Baltique | entreprises

Iberdrola accélère la vente de son éolien offshore et cherche un partenaire pour un parc en Baltique | entreprises
Iberdrola accélère la vente de son éolien offshore et cherche un partenaire pour un parc en Baltique | entreprises
--

Iberdrola recherche des partenaires pour développer son plan de croissance dans l’éolien offshore. La compagnie d’électricité a mis en vente une participation minoritaire dans son parc Baltic Eagle de 400 MW, valorisé jusqu’à 1 500 millions, selon des sources financières.

Iberdrola, comme expliqué dans son dernier plan stratégique, prévoit d’investir un total de 47 000 millions d’euros d’ici 2025, dont 17 000 millions seront consacrés à la croissance des énergies renouvelables. La stratégie de la société est de lever des capitaux pour financer la croissance des énergies renouvelables, permettant à des partenaires d’acquérir des participations minoritaires dans ses actifs.

C’est une voie, celle de donner accès à des partenaires stratégiques dans leurs actifs renouvelables, déjà connue de l’entreprise dirigée par Ignacio Sánchez Galán. En septembre, il a accepté de vendre 49% de son parc éolien offshore Wikinger, qui opère en Allemagne dans la mer Baltique, au fonds EIP pour 700 millions. Il est en service depuis 2017 et a une capacité de 350 MW.

L’idée est maintenant de reproduire l’opération avec l’autre complexe dont il dispose en mer Baltique, le soi-disant Baltic Eagle, qui se trouve également en Allemagne. D’une capacité estimée à 476 MW, sa construction devrait démarrer l’année prochaine et il sera opérationnel en 2024.

Pour cela, la société a confié le processus de vente à Santander et Bank of America. L’idée est que le nouvel investisseur prenne jusqu’à 49% du parc, dans une opération qui valorise cet actif à hauteur de 1 500 millions. La compagnie d’électricité, qui obtiendrait environ 750 millions avec l’opération, s’attend à recevoir les premières offres avant la fin de l’année.

---

Pour l’instant, Iberdrola a déjà signé un accord avec Vestas pour fabriquer les 50 éoliennes qui composeront le parc. L’espagnol Windar et l’allemand EEW SPC seront en charge de la fondation.

Avec le parc Wikinger, qui était au centre de l’opération de septembre, le Baltic Eagle constituera l’un des principaux engagements d’Iberdrola dans l’éolien offshore, le Baltic Sea Hub. Ce sera le plus grand complexe éolien de la mer Baltique, avec une capacité éolienne installée de 826 MW et un investissement estimé à 2 500 millions d’euros. De plus, Iberdrola a décidé d’agrandir ce complexe et a commencé la construction d’un nouveau parc dans la région, Windanker, avec l’idée d’augmenter la capacité de ce hub au-dessus d’un gigawatt.

Parallèlement, la société recherche également un investisseur pour un autre de ses actifs phares dans l’éolien offshore, le parc East Anglia III, l’un des complexes que sa filiale britannique, ScottishPower, construit en mer du Nord, en Ecosse. . Il fait partie du plus grand projet éolien de la société au monde, avec une capacité de 2,9 GW.

En outre, la compagnie d’électricité est également dans la phase finale pour vendre 49 % supplémentaires d’un portefeuille d’énergies renouvelables en Espagne, d’une valeur de 1 200 millions. Barclays coordonne le processus de vente, qui a déjà reçu la première série d’offres non contraignantes.

Tags: Iberdrola accélère vente son éolien offshore cherche partenaire pour parc Baltique entreprises

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

---

NEXT Le CCU accuse un ancien opérateur de transport de conserver ses revenus