Plus de 10 000 visiteurs attendus autour des splendeurs de la « biodiversité marine » – .

Plus de 10 000 visiteurs attendus autour des splendeurs de la « biodiversité marine » – .
Plus de 10 000 visiteurs attendus autour des splendeurs de la « biodiversité marine » – .

Par

Jean-Claude Bonnemere

Publié le

10 juillet 2024 à 07h00

Voir mes actualités
Suivez - Lot

A Gourdon et Le Vigansous l’égide deAlain Boudou, professeur de Sciences de l’Environnement (Ecotoxicologie Aquatique)président d’honneur de l’Université de Bordeaux, organise un événement exceptionnel « Coraux et Abysses » témoignant de la splendeur et de la fragilité de la biodiversité marine.


Le Vigan, village situé à proximité de Gourdon, a décidé de mettre en place un événement culturel gratuit et permanent en juillet 2023, soit chaque mois de juillet. Le thème principal retenu pour les quatre prochaines années : « Ensemble, explorons et protégeons la biodiversité ».

L’objectif premier est de mettre en évidence, à travers des supports divers et de qualité, le rôle essentiel joué par la recherche fondamentale et appliquée pour, d’une part, analyser et comprendre les mécanismes impliqués, et d’autre part, développer des stratégies de restauration de la qualité des milieux et de sauvegarde conjointe des communautés d’êtres vivants.

Plus de 10 000 visiteurs attendus

La première édition, en juillet 2023, consacrée à la forêt amazonienne, a attiré plus de 4 000 visiteurs. Pour 2024, la thématique retenue concerne le milieu marin : « Splendeurs et fragilités de la biodiversité marine : coraux et abysses ». Afin de renforcer l’attractivité de l’événement et de s’inscrire dans une politique partenariale à l’échelle locale, la commune de Gourdon, à 5 km de celle du Vigan, a été associée à la mise en place de cet événement. Ainsi, deux espaces culturels seront directement concernés – l’Espace Jean Carmet et l’Espace des Cordeliers, avec des sites « secondaires » dépendant de certains événements (médiathèque intercommunale de Gourdon, chapiteau à ciel ouvert pour le repas tahitien…). Au total, plus de 10 000 visiteurs sont attendus sur l’ensemble des sites et événements proposés. Ouverture au public le samedi 13 juillet, fin de la manifestation le dimanche 28 juillet. Cette manifestation implique de nombreux partenaires du monde scientifique (Ifremer, IRD, CNRS, universités…) et du monde culturel (cinéastes, photographes). L’accès à tous les sites sera gratuit, sauf la participation au repas tahitien (mercredi 17 juillet en soirée et en extérieur – chapiteau).

Vidéos : actuellement sur News

Création d’un récif corallien artificiel

Sur la scène de l’espace Jean Carmet (8x6x4 m) sera installée une grande structure récifale artificielle qui servira de support à la projection « mapping » continue de vidéos présentant la vie du récif. En arrière-plan seront projetées des vidéos de la macrofaune de la colonne d’eau (bancs de poissons, requins, raies manta, tortues…). Le visiteur découvrira ainsi la vie foisonnante à l’échelle d’un récif corallien et de son environnement immédiat. Les vidéos projetées ont été fournies par Océanopolis (Brest) et Okinawa Interface Tourisme (Paris).

Découverte 3D d’une fosse abyssale et d’un récif corallien

Grâce à l’utilisation de casques 3D équipés (réalité virtuelle), les visiteurs découvriront plusieurs sites exceptionnels :

– plongée dans une cheminée hydrothermale à 1700 mètres de profondeur au milieu de l’océan Atlantique (Ifremer). La plongée à 360° d’une durée de 6 minutes est basée sur l’utilisation d’images géoréférencées et d’enregistrements conjoints de sons ambiants enregistrés par des hydrophones. Toutes les images sont réelles mais reproduites dans un environnement virtuel.

– plongée sur récif corallien : vidéo 360° réalisée par Coral Guardian en Indonésie. Coral Guardian est une association française fondée en 2012, dont la mission est de protéger les écosystèmes coralliens, en impliquant les populations locales.

Expositions sous forme de panneaux

Trois expositions seront présentées :

1. Voyage au cœur des récifs coralliens (IRD) : 22 panneaux (100×70 cm) Tout en célébrant la beauté des récifs coralliens avec de magnifiques photos, l’exposition met en lumière leur place essentielle dans le milieu marin et pour le développement des populations qui en dépendent. Les illustrations permettent de découvrir l’étonnante biologie du corail, la richesse exceptionnelle de la biodiversité que renferment les récifs coralliens, leur rôle dans la protection des littoraux, mais aussi les multiples menaces qui pèsent aujourd’hui sur ces écosystèmes. Mettant en avant la valeur environnementale, mais aussi sociale, économique et culturelle des récifs coralliens, cette exposition met en avant la nécessité de recherches pluridisciplinaires, sources de données précieuses pour les politiques de préservation et de gestion durable de cet environnement exceptionnel.

2. Océan et climat : des échanges pour la vie (IRD) – 16 panneaux (80×200 cm). Cette exposition a pour objectif de sensibiliser, notamment les plus jeunes, au rôle que joue l’océan dans le climat mondial et le changement climatique actuel, un rôle essentiel encore peu connu du grand public. Le climat conditionne la vie des humains, leurs ressources, leur développement et leur santé. L’océan joue un rôle essentiel dans les mécanismes complexes qui régissent le climat. En stockant la chaleur reçue par le soleil pour la transporter des tropiques vers les régions tempérées, l’océan interagit avec l’atmosphère, contribuant ainsi à rendre notre planète habitable. Dans le contexte du réchauffement climatique, l’étude des relations entre l’océan et le climat est devenue plus que jamais un enjeu scientifique majeur.

3. L’Océan : Colosse aux pieds d’argile (CNRS/Ifremer) : 19 panneaux (80×120 cm). L’exposition « L’Océan, Colosse aux pieds d’argile » a été conçue par le CNRS et l’Ifremer, en partenariat avec la RATP. Cette fresque a été exposée dans le couloir du métro parisien à la station Montparnasse-Bienvenue en juillet 2022. La moitié de l’oxygène de la planète est produite dans l’Océan, ce qui en fait l’un des poumons de la vie sur Terre et un frein au changement climatique. Face aux fortes pressions qu’il subit, son action est compromise et les scientifiques se mobilisent.

Expositions de photos et de vidéos

A l’Espace Jean Carmet, au Vigan : les récifs coralliens : un enjeu pour l’humanité (Alexis Rosenfeld) – les récifs coralliens de l’archipel d’Okinawa au Japon (Akiyoshi Ito/UNESCO) – les secrets des Abysses (Gilles Martin – Ifremer) – le Bénitier : un étonnant point de convergence entre Sciences, Cultures et Sociétés (Pr Nabila Gaertner & Jean-Claude Gaertner). Projections vidéo en boucle sur de grands écrans muraux.

Soirées cinéma/Conférence

Conférence sur « Les récifs coralliens de Polynésie française : structure, fonctionnement, évolution et menaces » avec Laetitia Hédouin, directrice de recherche au CNRS – Laboratoire Criobe*, Université de Perpignan/CNRS/EPHE/Moorea – Tahiti. Projection du film « TARA : l’odyssée du corail ». Échanges avec Serge Planes, directeur scientifique de la mission TARA Pacifique, directeur de recherche au CNRS – Directeur du Laboratoire d’Excellence Corail et du Pacific Coral Reef Institute – Laboratoire Criobe.

Repas en plein air tahitien

Un repas sera organisé le 17 juillet en soirée (20h) et en extérieur (chapiteau) pour accueillir 200 personnes. Au menu : punch polynésien aux brochettes de fruits frais dans le verre – tartare de légumes croquants au gingembre – poulet croustillant au citron – patate douce – riz – noix de coco. Banana poe (dessert traditionnel vanille/lait de coco). Café coco. Tarif : 25€ adulte – 10€ enfant. Réservation obligatoire : 06 23 40 89 55

avec la participation des membres de l’Association « Le Vigan Culture et Animations », du Comité Animation Culturelle de Gourdon, le Lions Club, l’Office de Tourisme du Pays de Gourdon, la

Bibliothèque intercommunale et pôle numérique du CCQB.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actualité.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une étoile filante au Parc de la Francophonie – .
NEXT « La pâtisserie, c’est comme une thérapie » – .