A Saint-Ursanne, La Friche et Le Caveau présentent « Aqua » ou l’eau dans tous ses états – .

A Saint-Ursanne, La Friche et Le Caveau présentent « Aqua » ou l’eau dans tous ses états – .
A Saint-Ursanne, La Friche et Le Caveau présentent « Aqua » ou l’eau dans tous ses états – .

C’est en découvrant leur travail dans le cadre de l’installation Cantonale Jura bernois 2023 – 2024 – rappelons qu’il s’agissait d’une vidéo projetée dans un véritable lavabo où deux corps entrelacés tournaient lentement en rond – que les deux curatrices de La Nef ont décidé d’inviter Jasmine Bigler et Nicole Weibel. L’installation vidéo Effet d’entraînement se compose de quatre parties. Toutes se déroulent dans la cité lagunaire de Venise. Dans l’une des séquences, deux femmes posent immobiles. À leurs pieds, l’acqua alta offre une surface chatoyante où les reflets ondulent sous l’effet de la marée. L’eau leur donne vie et fait danser les corps.

Les danses de Fabrizio Disalvo

L’artiste a détourné un bras robotisé comme ceux utilisés dans les hôpitaux pour des opérations chirurgicales de très haute précision. Il en a fait une sorte d’hydre géante à laquelle il a « appris » cinq chorégraphies différentes. Celles-ci sont ajustées au son du Rhin sortant du haut-parleur paramétrique. Grâce à une technologie subtile, les sons du Rhin frappent les murs de la pièce et remplissent l’espace. Parce que le mouvement dialogue si parfaitement avec les sons du Rhin, il arrive un moment où l’on oublie l’artifice (un tissu de soie noire recouvrant la machine) et l’envie de danser envahit la pièce.

Constat amer au Caveau

Le Caveau de Saint-Ursanne a décidé de mettre en lumière deux artistes jurassiens, Garance Finger et Dom Lallemand, qui ont également été invités à réfléchir sur le thème de l’eau.

L’artiste visuelle Garance Finger a commencé avec neuf déclencheurs, allant de Samuel Beckett à un article publié dans 20 minutes en 2023 à travers un documentaire sur Jean-Claude Van Damme. Ces références ont donné lieu à cinq œuvres. L’une d’elles, Salmo Saprolegnia présente des moulages en plâtre en forme de truite, faisant écho à l’alerte lancée par le journal 20 minutes: «[…]ses truites sont aujourd’hui décimées d’une manière sans précédent par la saprolégnose, une maladie fongique.

Alors que Objets gonflables proposent des bouées naines, en plâtre, recouvertes de cristaux de sel. Il y a ici quelque chose de profondément absurde dans le choix des matériaux et la petite taille de l’objet. Peut-être s’adressent-elles à ceux qui ont tendance à se noyer dans un verre d’eau ?

« Aqua », La Friche – Le Caveau, Saint-Ursanne, jusqu’au 15 septembre 2024. Mercredi 14h – 18h, samedi – dimanche 11h – 17h

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette robe Lidl à moins de 7 euros fait mouche (et elle convient à toutes les morphologies) – .
NEXT Le célèbre chef de My Tannour ouvre sa première adresse à Liège – .