La FITUC célèbre le théâtre universitaire – .

La FITUC célèbre le théâtre universitaire – .
La FITUC célèbre le théâtre universitaire – .
Le Complexe Moulay Rachid de Casablanca a vibré lundi soir au rythme de l’ouverture de la 36ème édition du Festival international universitaire de théâtre de Casablanca (FITUC). Attirant un parterre de personnalités culturelles et universitaires, cette édition a été inaugurée en présence du Wali de la région Casablanca-Settat, Mohamed Mhidia, et d’un public aussi diversifié que les troupes participantes, venues de plusieurs pays arabes, européens et latino-américains.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’Université Hassan II de Casablanca, Houssine Azeddoug, a affirmé que le festival offrira un programme riche autour du rôle potentiel de cet art comme moyen d’expression dans les situations difficiles. A la fois artistique et académique, le programme comprend des présentations théâtrales de troupes universitaires marocaines et étrangères, des ateliers de formation pour les étudiants et les passionnés de théâtre, ainsi que des rencontres et des conférences sur le thème de cette édition, a-t-il précisé, notant que le festival ambitionne d’être une plateforme d’échange d’expériences qui contribueront à renforcer les compétences des troupes participantes.

Dans une allocution lue en son nom, le président du Conseil régional de Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz, a souligné que l’événement se tient cette année à un moment où la ville de Casablanca connaît d’importantes transformations dans tous les domaines, notamment dans les domaines de l’art et de la culture, mettant l’accent sur l’engagement du Conseil à promouvoir ces deux secteurs vitaux qui représentent un enjeu stratégique pour le développement local.

Le festival constitue également un modèle de collaboration réussie entre acteurs politiques, culturels et académiques, a-t-il poursuivi, appelant à la multiplication de projets culturels en partenariat, notamment, avec des établissements universitaires, publics et privés, pour impliquer les jeunes dans cette dynamique et faciliter leur inclusion dans le domaine du travail.

Le festival est considéré comme une école destinée principalement aux étudiants universitaires pour apprendre la pratique du théâtre en tant qu’art de divertissement, en interagissant avec des jeunes et des professionnels de diverses universités du monde entier autour des valeurs de tolérance, d’amour et de beauté. Comme d’habitude, un vibrant hommage a été rendu lors de la cérémonie d’ouverture à un certain nombre d’artistes pour leurs précieuses contributions à la scène artistique, à savoir Abdelhak Zerouali, Az Elarab Kaghat et Fadila Anwar.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La déclaration d’amour en chanson de deux amis pour leur département du Tarn – .
NEXT « Notre spectacle est l’antithèse du jazz » – .