les solutions prises pour réduire la dette de la Tour Eiffel

les solutions prises pour réduire la dette de la Tour Eiffel
les solutions prises pour réduire la dette de la Tour Eiffel

Par

Thibault Nadal

Publié le

26 mai 2024 à 17h14

Voir mon actualité
Suivez l’actualité parisienne

Le portefeuille des touristes sera une nouvelle fois sollicité à Paris. A partir du 17 juin, le prix du billet pour monter à la Tour Eiffel (7e) sera augmenter de 20%, soit une augmentation de six euros. Le billet adulte donnant accès au sommet de la Dame de Fer coûtera désormais 35,30 euros contre 29,40 euros actuellement.

Le Covid et les travaux de rénovation ont fait augmenter la dette

Cette augmentation significative devrait permettre à Sète (société d’exploitation de la Tour Eiffel) de générer 145 millions de revenus supplémentaires par an et ainsi réduire son lourd déficit qui s’élève à près de 250 millions, relaie BFM Paris Île-de-France. Cette décision a été validée lors du Conseil de Paris cette semaine, ainsi que celle de procéder à une recapitalisation, comme celle qui a été faite en 2021 à hauteur de 60 millions d’euros.

Pour expliquer ces deux mesures, la mairie de Paris explique que la crise du Covid-19, ainsi que les travaux de rénovation (ralentis en raison de la découverte de traces de plomb), ont « abouti à une situation déficitaire pour Sète sur les années 2020 ». jusqu’en 2023. »

« La Tour Eiffel est sous assistance financière »

Présente au Conseil de Paris, la présidente du groupe Changer Paris et ministre de la Culture, Rachida Dati, a fustigé la politique de la Mairie de Paris. « La situation matérielle et financière de la Tour Eiffel est extrêmement préoccupante. Comme Paris, la Tour Eiffel est sous assistance financière », dit-elle.

Elle reproche aussi à Anne Hidalgo « pour augmenter la dette de la Ville » et de « ruiner financièrement » le monument avec une redevance de « près de 50 millions d’euros par an ».

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV trois blocs, trois choix
NEXT La dernière loi Covid expire le 30 juin