L’illustrateur Cato Cormier se prépare à dessiner pour le théâtre

Chaque année, le Théâtre Cercle Molière de Winnipeg collabore avec un artiste pour développer l’identité visuelle de sa saison théâtrale. Pour 2024-2025, l’illustrateur Cato Cormier a été sélectionné.

Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec, Cato Cormier a déménagé à Winnipeg pendant la pandémie de COVID-19. Elle avait passé six ans auparavant à planter des arbres dans l’Ouest canadien. Elle avoue avoir toujours eu un goût pour le dessin.

J’ai toujours foiré. Quand j’étais petite, avec mes cousins, nous faisions des bandes dessinées. […] Dans [le sous-sol] chez mes oncles, il doit y avoir des montagnes de bandes dessinées vraiment drôles, que nous avons réalisées un groupe d’enfantselle dit.

Depuis son arrivée dans la capitale manitobaine, Cato Cormier a participé à divers événements en tant que caricaturiste et illustratrice. Elle décrit son style comme ludique, influencé par l’idée du jeu.

On voit mon influence des comics avec la rondeur, les chaussures [de style] Mickey Mouse, puis les grandes mains. […] C’est toujours un peu dans le jeu, c’est toujours un peu dans l’exagérationelle explique.

Il présente souvent des personnages aux membres disproportionnés et disjoints. Elle dit qu’elle veut Enfreindre les règles d’anatomie.

Cato Cormier présente des personnages hauts en couleur dans ses illustrations. Ici, son œuvre Chatouille et Minouche.

Photo : gracieuseté de Cato Cormier

J’aime beaucoup les thèmes du corpsexplique l’artiste.

Il y a un plaisir de réflexion, puis un peu de guérison [dans le fait de] rire du corps et de la difficulté parfois de vivre dans un corps.

Une citation de Cato Cormier

Rencontrée dans son atelier du quartier de la Bourse de Winnipeg, l’illustratrice présente différents croquis au crayon qui illustrent les fondements de sa pratique.

Ça commence toujours par des dessins sur papier, des crayons sur papier, l’aspect tactile, l’aspect direct, c’est presque romantique. Je ne peux pas m’en empêcher, alors tout commence comme çaelle explique.

Cette pratique amène l’artiste à entreprendre divers projets, dont celui d’élaborer la prochaine campagne visuelle pour le Théâtre Cercle Molière.

Une saison sur le thème de la connexion

Après Jazz Aline qui a signé le visuel de la saison 2023-2024, le Théâtre Cercle Molière a confié à Cato Cormier la mission d’illustrer son 99e saison théâtrale.

L’artiste développe les illustrations qui représenteront les différentes pièces de théâtre.

Une grande partie de leur programmation est en train de mijoter et de se développer en ce moment.explique Cato Cormier.

Ce sont des artistes de théâtre francophones qui sont en résidence sur place au Théâtre Cercle Molière. J’ai la chance d’aller les rencontrer et d’avoir de belles conversations avec eux.

Une citation de Cato Cormier, illustrateur

Les pièces présentées cette saison sous le thème de la connexion comprennent Un peu partout ! de Philippe Habeck et Sous les tilleulsun spectacle de Bertrand Nayet dont la première présentation était prévue en avril 2024.

Pour Cato Cormier, le MTC c’est aussi une manière de partager son art dans l’espace public, puisque les dépliants du théâtre sont distribués dans de nombreux lieux.

Ce projet lui rappelle également sa participation à l’initiative « Steal this poster » à laquelle elle a participé et qui consiste en la création d’affiches qui sont déposées à plusieurs endroits d’une même ville afin d’être retrouvées par le public.

J’adore l’idée de l’art dans les espaces publics pour partager cela avec le publicelle dit.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Cato Cormier a créé cette affiche dans le cadre de l’initiative Steal This Poster. De nombreux exemplaires de cette œuvre ont été distribués à Hamilton, en Ontario, pour être récupérés par les passants.

Photo : gracieuseté de Cato Cormier

Outre l’illustration, Cato Cormier se consacre également à l’art de la bande dessinée.

Créer des humanoïdes

C’est dans le cadre du programme de mentorat de l’organisme Mentoring Artists for Women’s Art (MAWA) que Cato Cormier a créé l’histoire des personnages Oreille et Chanterelle.

Elle dit avoir emporté avec elle les croquis qui ont conduit à la création de cette bande dessinée pendant plusieurs mois avant qu’elle ne voie le jour.

C’est l’histoire de ces deux humanoïdes. Celui appelé Oreille qui possède une grosse tête en forme d’oreille. Puis celle qui s’appelle Chanterelle est une enfant avec beaucoup de champignons qui poussent dessus.dit l’artiste.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

«C’est vraiment dans la couleur», explique Cato Cormier en feuilletant sa BD Oreille et Chanterelle.

Photo : Radio-Canada / Véronique Morin

L’artiste apprécie l’accessibilité des bandes dessinées qui nécessitent souvent peu de mots.

Il y a une démocratisation. C’est quelque chose que vous pouvez être une personne qui ne sait même pas lire et qui continue de suivreelle dit.

C’est une animation au ralenti en arrière-plan. C’est une image après l’autre. Et puis nous, le lecteur, pouvons faire le lien entre les deux, et ensuite nous créons l’histoire dans notre tête.ajoute l’artiste.

Des bandes dessinées et autres œuvres de Cato Cormier sont disponibles sur Livre du club fantastiques et à Magasin général Bear Face de Winnipeg. La nouvelle saison théâtrale du Théâtre Cercle Molière, illustrée par cet artiste, débutera en octobre 2024 avec le spectacle Ventre mou par Stéphanie Morin-Robert.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «Je cherchais les moyens de ne pas ouvrir de centres de vaccination»… Les propos polémiques d’un ancien directeur de l’ARS
NEXT des chiffres alarmants chez les jeunes filles