Un homme affirmant qu’il avait déjà été reconnu coupable de non-port de masque a été licencié

Un homme affirmant qu’il avait déjà été reconnu coupable de non-port de masque a été licencié
Descriptive text here

Il a été jugé devant le tribunal judiciaire de Grand-Port pour non-port de masque pendant la pandémie de Covid-19. Sauf que l’accusé, en l’occurrence Gilbert Renaud Nobin, affirme qu’il a déjà été poursuivi dans cette affaire et qu’il a été condamné à une amende.

Devant le tribunal, l’enquêteur a expliqué qu’il patrouillait dans le Vieux-Grand-Port lorsqu’il a aperçu l’accusé qui ne portait pas de masque, le 6 avril 2021, pendant le confinement. Il a informé l’accusé de la contravention mais ce dernier n’a pas fait de déclaration, mais a fait une “déclaration” au cours de laquelle il a déclaré qu’il expliquerait tout au tribunal. Gilbert Renaud Nobin a de son côté soutenu qu’il avait déjà payé l’amende après sa comparution devant le tribunal. Il a toutefois indiqué qu’il ne pouvait pas produire de reçu pour confirmer ses déclarations, étant donné que cette dernière se trouvait avec sa mère, déjà décédée. En contre-interrogatoire, il a reconnu n’avoir produit aucun reçu à cet effet ni aucune déclaration permettant à la police d’enquêter.

Après avoir entendu les plaidoiries, la magistrate Chrisinta Chavrimootoo a cité le fait que la loi, telle qu’elle était en vigueur à l’époque des faits, prévoyait que toute personne doit, en tout lieu autre que son lieu de résidence habituel, porter un masque de protection sur le nez et la bouche. et que quiconque enfreint les règlements commettait une infraction. En cas de condamnation, la personne serait passible d’une amende n’excédant pas 500 000 Rs et d’une peine d’emprisonnement n’excédant pas cinq ans. « Les policiers qui ont témoigné ont répondu aux questions de manière claire, directe et convaincante. Je ne vois aucune raison de douter de leur témoignage. Même l’accusé a reconnu qu’il ne portait pas son masque conformément à la loi. La vraie question est donc de savoir si l’accusé a déjà été poursuivi et reconnu coupable de l’infraction.a-t-elle observé le 30 avril.

Ajouter: « Toutefois, dans la présente affaire, aucun récépissé ni aucun détail sur l’affaire précédente, tels que le numéro du procès dans lequel il prétend avoir été jugé, la date de la condamnation ou le montant de l’amende, n’ont été fournis par l’accusé. . Par conséquent, je conclus que l’accusé n’a pas été libéré du fardeau de la preuve. Elle a ainsi prononcé un jugement coupable contre l’accusé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Giro. Tour d’Italie – Lefevere, son différend financier avec le Giro : “Absurde !” – .
NEXT Vaccin anti-Covid-19 – Victime de blessures à répétition, un joueur de Laval en « errance médicale » assigne Pfizer en justice