Quoi de neuf, Kristian Schuller ? Interview de Nadine Dinter

Quoi de neuf, Kristian Schuller ? Interview de Nadine Dinter
Quoi de neuf, Kristian Schuller ? Interview de Nadine Dinter

J’ai rencontre ” Christian Schuller pour la première fois il y a bien longtemps, lors d’une première saison de l’émission Le prochain top model allemand. Il s’impose comme le photographe qui pousse véritablement les futurs modèles dans leurs retranchements.

Un vancours un peu et nos chemins ont continué à se croiser sur la scène photographique berlinoise, notamment dans les grands salons de la photographie où tout le monde se mélange. Un jour, nous avons commencé à discuter et avons décidé de rester en contact.

L’année dernière, j’ai eu le plaisir de travailler directement avec lui et avec ses prochaines expositions à Graz et Coburg, c’était le moment idéal pour se rencontrer et discuter des nouveautés.

Nadine Dinter : Votre emploi du temps est essentiellement non-stop. Berlin, New York, Los Angeles, shootings photos, shows télé, vernissages d’expositions… Qu’était-ce qui était au « menu » cette semaine ?

Christian Schuller : Je viens d’envoyer les dernières images de notre exposition à Graz, de finaliser un concept pour un client à Atlanta et je réfléchis à des idées pour un éditorial à New York la semaine prochaine.

Votre travail sera bientôt exposé à Graz, en Autriche. Qu’avez-vous en magasin et à quoi peuvent s’attendre les visiteurs ?

KSCH : Nous venons de célébrer le magnifique vernissage de l’exposition actuelle « Dream Worlds » avec Jaeger Art la Stahlberg Collection à Coburg. Désormais, toute notre attention est concentrée sur la présentation à Graz. Ce projet est la chose la plus folle que j’ai jamais faite en terme d’exposition. La taille des images et les dimensions énormes de la pièce ont un effet incroyable. Nous travaillons avec des caissons lumineux mesurant 2m x 3m et 3m x 4,5m. Des œuvres des 15 dernières années sont exposées, avec un focus sur les scènes de mode et les portraits. Christian Jungwirth, l’initiateur de ce projet, nous a lancé un défi de taille.

Le Berlin d’Anton est le titre de votre dernier livre, publié en 2020. Il est désormais prêt à être réédité dans une version mise à jour. Quelles mises à jour ont été effectuées et pourquoi ?

KSCH : Le Berlin d’Anton est mon dernier livre. L’exposition de Graz nous a inspiré à réviser et rééditer complètement mon livre précédent, Contes pour Oskar. Il sera publié aux éditions Brandstätter à Vienne dans quelques jours.

Dans Le Berlin d’Anton, vous incarnez des personnalités de la vie nocturne berlinoise. En quoi ces portraits vous ont-ils mis au défi ou ont-ils nécessité une approche différente de vos portraits de célébrités typiques ?

KSCH : Je n’y réfléchis pas trop : j’aborde chaque sujet directement, j’explique mon idée, je suis sympathique et optimiste. Que la personne soit célèbre ou non n’a pas d’importance à ce stade, ils s’attendent à ce que je m’engage avec eux sur un pied d’égalité. C’est ça la beauté du moment intime d’une séance photo : on oublie tout le reste.

Comment préparez-vous vos séances photos ? Est-ce que vous et Peggy, votre partenaire créative, styliste et épouse, vous asseyez ensemble pour réfléchir et discuter d’idées, puis proposer un concept ?

KSCH : Exactement ! Nous réfléchissons soigneusement à ce que nous voulons réaliser, à la manière dont nous devrions y parvenir et à l’histoire que nous voulons raconter. Une bonne préparation permet à tous les membres de l’équipe de faire de leur mieux sur le plateau, me donnant la liberté d’explorer le thème de manière ludique avec mon sujet.

Avez-vous déjà réalisé une séance photo qui semblait facile au début mais qui s’est avérée difficile, où il vous suffisait de vous attacher et de la mener à bien ?

KSCH : Oui, je connais ces situations : vous vous préparez pour ce qui semble être une belle promenade, mais après trois heures de coiffure et de maquillage, elle sort et vous réalisez soudain que vous avez un problème ! Et quand devant vous se trouve une star qui est pressée par le temps, et qu’un magazine attend de vous 14 pages et une couverture, c’est alors que commencent les claquettes !

Vous êtes un invité et contributeur régulier de l’émission d’Heidi Klum, Le prochain top model allemand. Quel défi et séance photo préférez-vous ? Avez-vous remarqué des changements dans la qualité et l’engagement des modèles au fil des ans ?

KSCH : Nous avons réalisé des shootings passionnants : avec des éléphants à Los Angeles, l’installation d’un immense échafaudage sur la plage du Cap et l’utilisation de parachutes dans le désert… Quand on apporte du contenu fort et que les jeunes mannequins ressentent l’enthousiasme, la motivation n’est pas au rendez-vous. un problème. Au fil des années, le rêve de devenir une star des réseaux sociaux est devenu plus important. Au début, les podiums à travers le monde étaient leur objectif ultime.

Quelle est la prochaine étape pour vous après Graz et la réédition de votre livre ?

KSCH : Nous nous concentrons sur le prochain livre, dont la publication est prévue en 2025, ainsi que sur deux autres projets d’exposition. A part ça, c’est la folie habituelle.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs photographes de mode ?

KSCH : Ne vous découragez pas, n’abandonnez jamais et n’abandonnez pas vos rêves !

RÉSERVEZ LES DATES

23 mai – 31 août 2024
Messe Congress Graz • Hall A • Entrée Fröhlichgasse

Et

KRISTIAN SCHULLER
TRAUMWELTEN
présenté par Sammlung Stahlberg et JAEGER ART
jusqu’au 14 juin 2024
au Projektraum Münzmeisterhaus
Ketschengasse 7, 96450 Cobourg

A propos des livres :

Kristian Schuller, Contes pour Oskarpublié par Brandstätter Verlag, date de parution : 20 mai 2024, version révisée avec photographies inédites, ISBN : 978-3-7106-0837-7, format : 24 x 30 cm, 208 pages, prix : 40,00 EUR

Kristian Schuller, Anton’s Berlinédité par Nadine Barth, Textes par Ingeborg Harms, Conception graphique : Katharina Sörgel, Anglais 2020, 208 pages, 150 ill., Relié, format : 305 mm x 261 mm, ISBN : 978-3-7757-4671-7, prix : 48,00 euros

Découvrez www.kristianschuller.com
et le compte IG de l’artiste @kristianschuller

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pour apporter un peu de soleil dans votre intérieur, choisissez cette couleur tendance – .