La classe prépa Beaux-Arts de Saint-Brieuc, « c’est 100% réussi »

La classe prépa Beaux-Arts de Saint-Brieuc, « c’est 100% réussi »
La classe prépa Beaux-Arts de Saint-Brieuc, « c’est 100% réussi »

Ce vendredi 17 mai, une agitation inhabituelle régnait dans les couloirs de l’École des Beaux-Arts de Saint-Brieuc. Entre les élèves enroulant leurs toiles et ceux rangeant leurs sculptures en céramique, il flottait dans l’air une douce odeur de fin d’année scolaire.
Tous font partie de la classe préparatoire de l’École des beaux-arts de Saint-Brieuc, section créée il y a plusieurs décennies et formant, de septembre à mai, 28 étudiants aux concours des écoles supérieures d’art et d’architecture.
« On a tendance à l’oublier, mais c’est la seule classe préparatoire de ce type à être publique en Bretagne. Les autres doivent tous payer», explique Solenn Morel, directrice de la structure.

Un formidable outil pédagogique

Avec 36 heures de cours par semaine, dispensées par six professeurs (peinture, sculpture, dessin, photo-vidéo, histoire de l’art et gravure), auxquels s’ajoutent des voyages d’études, une bibliothèque de plus de 4 000 ouvrages spécialisés, les étudiants bénéficient d’un formidable enseignement pédagogique. outil.

« Le taux de réussite à la sortie de l’école préparatoire est de 100 % », assure Solenn Morel, il n’y a pas un seul élève qui ne se soit retrouvé sans école après avoir passé les concours. »

type="image/jpeg">>
Nadu-Bulle Lawson et Clara Labarrière au milieu de leurs « Nébuleuses ». Une exposition installée sur l’esplanade Georges Pompidou à Saint-Brieuc. (Le Télégramme/Alexandre Martel)

Deux étudiants exposent pour la première fois

Un parcours que Clara Labarrière, élève de la promotion 2023-2024, ne regrette pas. « Avant, je n’étais pas du tout dans le monde de l’art. Grâce à cette formation, j’ai pu travailler sur de nombreux supports, expérimenter plein de procédés différents… » Et surtout exposer pour la première fois !
Un travail sur le photogramme – une des plus anciennes techniques photographiques – réalisé conjointement avec son camarade Nadu-Bulle Lawson. Son nom : « Les Nébuleuses ». Une œuvre à contempler sur l’esplanade Georges-Pompidou.
Jusqu’alors, jamais un élève de « classe prépa » n’avait été exposé hors des murs de l’école.

Pratique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pour apporter un peu de soleil dans votre intérieur, choisissez cette couleur tendance – .