Une artiste peint dix tableaux simultanément avec ses mains et ses pieds

Une artiste peint dix tableaux simultanément avec ses mains et ses pieds
Une artiste peint dix tableaux simultanément avec ses mains et ses pieds

(Vlaardingen) Armée de deux pinceaux entre les orteils et de deux autres dans les mains, une concentration extrême dessinée sur son visage, Rajacenna van Dam, une artiste néerlandaise de 31 ans, peint dix tableaux simultanément dans un musée aux Pays-Bas.

Charlotte VAN OUWERKERK

Agence France-Presse

Un astronaute, un autoportrait, un panda à lunettes et sept autres tableaux, posés à l’envers sur le sol, sur une table et sur deux chevalets, voient le jour sous les coups de pinceau de la jeune femme aux cheveux bouclés.

Cela a commencé comme une plaisanterie, un défi pour contrer l’ennui, mais aujourd’hui, c’est du sérieux : bras et jambes tendus, un coup de pinceau par ci, un coup de pinceau par là, Rajacenna, son nom de scène, est perfectionniste et a planifié toutes ses actions à l’avance. dans sa tête.

“Je travaille un peu sur un tableau, puis je reviens sur un autre tableau, donc je déplace constamment ma concentration entre tous les tableaux”, explique Rajacenna, gaucher à l’origine, à l’AFP.

« Il y a cinq ans, j’ai commencé à peindre à deux mains, pour le défi et pour aller plus vite, et j’ai découvert que j’étais ambidextre », se souvient-elle.

Et un jour, un journaliste lui a demandé en plaisantant si elle pouvait aussi peindre avec ses pieds.

Elle essaie, « pour le plaisir ». Après des mésaventures avec du ruban adhésif entre ses orteils, elle essaie de modeler de la pâte à modeler pour piéger le pinceau. Elle y est finalement arrivée, a publié une vidéo sur internet qui est devenue virale et les commandes ont commencé à affluer.

La différence entre les peintures peintes à la main et celles peintes au pied n’est pas visible. Sauf pour elle.

“Je vois vraiment une grande différence parce que c’est un peu moins précis”, dit-elle, invitée pour cette performance par un musée de sa ville natale, Vlaardingen, dans le sud des Pays-Bas.

” Extraordinaire ”

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO JOHN THYS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Rajacenna van Dam, une artiste néerlandaise de 31 ans, peint dix tableaux simultanément dans un musée aux Pays-Bas.

“Je m’ennuie assez vite, donc j’aime me lancer des défis, et faire tout ça en même temps me procure une sorte de sensation de méditation, qui m’apaise beaucoup”, raconte l’artiste, qui aimait déjà dessiner étant enfant. .

Elle abandonne l’activité à la puberté puis à 16 ans, un street designer en Italie ravive en elle la passion. Aujourd’hui, ses vidéos en ligne comptent des millions de vues, notamment celles où on la voit peindre plusieurs tableaux en même temps avec ses mains et ses pieds.

Pour autant qu’elle sache, elle est la seule à faire ça. “Mais j’espère que les gens seront inspirés pour faire plus de choses, ou pour se lancer un peu plus de défis, comme dessiner avec leurs pieds”, déclare l’artiste, dont les tableaux se vendent entre 6.000 et 12.000 euros, selon son père, Jaco. Van Dam.

Elle a été remarquée par des célébrités comme le chanteur Justin Bieber, qui a qualifié son travail d’« incroyable » lorsqu’elle lui a présenté un portrait de lui-même.

“C’est aussi très spécial pour nous en tant que parents, elle nous surprend aussi et je ne comprends pas non plus comment elle fait”, a déclaré le père de Rajacenna à l’AFP.

Sur le mur du musée trône un portrait d’Einstein peint par le jeune artiste. Un clin d’œil à une étude sur son cerveau menée par le neuroscientifique turco-allemand Onur Güntürkün, selon laquelle la jeune femme “est capable de choses que les neurosciences considèrent comme impossibles”.

“Un scanner cérébral a déjà révélé que ses hémisphères cérébraux droit et gauche sont trois fois plus connectés que la moyenne”, a déclaré Jaco van Dam à l’AFP.

De quoi impressionner le commun des mortels qui déambule dans le musée, à l’image de ce couple de retraités.

“C’est extraordinaire que quelqu’un soit capable de faire ça”, s’exclame Anton van Weelden, 75 ans.

« Et en plus, les peintures sont très belles et réalistes », dit-il, admettant qu’il serait confus s’il s’aventurait dans ce domaine. “Je ne pourrais même pas peindre ainsi avec ma main droite.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pour Philippe Katerine, il y a quelque chose de mignon dans tout… peut-être
NEXT Pour Philippe Katerine, il y a de la gentillesse dans tout… peut-être